05/03/2011

vraies algues vertes, et vraies photo !

Algues vertes, le débat continue...
Ce matin j'ai failli m'étouffer en avalant mon café de travers en lisant cet article du télégramme où on soulève l'idée que la photo de la campagne FNE est une photo truquée...
Comme je le soulignais l'autre jour, Le Drian ( pdt de la région Bretagne ) en portant plainte contre la campagne FNE sur les algues vertes, a commis une erreur de stratégie en focalisant l'attention uniquement sur la Bretagne, c'est un peu ballot, hein ?

Mais il y a encore plus ballot, dans mon billet je me suis abstenue de citer la plage qui ressemble à celle de la photo, pour ne pas stigmatiser une commune alors qu'on sait tous très bien que des kilomètres de plages sont concernées en Bretagne, mais aussi en Vendée et en Normandie...Or dans l'article de ce matin, le nom de deux communes sont citées, ben là niveau discrétion c'est loupé !
La photo serait réelle affirme agence Sipa et daterait de 10 ans... mais les algues sont toujours là, elles, dix ans après !

J'avais écrit un article en mai 2010 avec une photo montrant les fameuses algues au même endroit, expliquant qu'un ami présent ce jour là avait refusé de marcher sur la plage avec son bichon ( chien de petite constitution ) de peur qu'il s'empoisonne avec les émanations ( nous connaissions déjà l'affaire du décès du cheval du côté de Saint-Michel-en-Grève)

Quant aux enfants jouant dans les algues vertes, voici une photo d'une autre plage prise par mes soins, en juillet 2010, non loin sur une autre commune :

Alors qu'on arrête de se mettre la tête dans le sable, le problème existe, c'est une réalité, dérangeante certes, même ce n'est pas en niant le problème qu'il disparaitra. Au contraire, la plage au dessus était exempte d'algues l'année précédente !
Il faut ouvrir les yeux, les algues envahissent de plus en plus nos côtes, et pas seulement en Bretagne, et ce n'est pas une affiche qui portera atteinte au tourisme, c'est le refus de prendre ce problème à bras le corps, problème qui coûte très cher à la région en ramassage et en traitement de ces algues !
Les bretons vont-ils accepter de payer plus d'impôts pour la dépollution ? Et continuer d'assister impuissants à de nouvelles ouvertures ou  extensions de porcheries industrielles ?
L'agriculture intensive doit être freinée, au profit d'une autre agriculture et on doit aider les agriculteurs à entamer une mutation dans leurs pratiques, beaucoup font déjà des efforts, il faut œuvrer dans ce sens.

Quant au président de région, le fait que je sois de gauche ne m'empêchera pas de dire que sa position est inadmissible et révoltante, et qu'au delà de son soi disant attachement à sa région, il est surtout attaché par le fait d'envoyer un message de soutien aux électeurs du monde agricole...politique électoraliste surprenante lorsque l'on lit le discours qu'il tenait en 2009.
En effet, en 2009 Mr Le Drian expliquait dans un courrier au 1er ministre " Les expertises scientifiques s'accordent sur le 2009 ait que cette prolifération d'algues vertes est due à un ensemble complexe de facteurs.Néanmoins, l'apport en nitrates, essentiellement d'origine agricole, semble en être le principal facteur..." Le vent souffle de quel côté aujourd'hui en Bretagne Mr le Drian ?

4 commentaires:

Guillaume44 a dit…

Les nappes phréatiques sont contaminées, le problème est loin de se résoudre malheureusement...

Yann a dit…

T'es certaine de ne pas confondre Bretagne et PACA du côté de chez Guérini ? Les algues sont là-bas je crois, j'en suis persuadé, j'ai eu Monsieur Coué au téléphone.

isabelle B. a dit…

@yann y'a le soleil là bas voyons :-)on voit bien la chair de poule sur les gamins qui jouent :-) rhoooo ! quelle est méchante !

Nicolas a dit…

Complètement à côté de la plaque, sur ce coup, Le Drian...