20/03/2016

discrimination raciste dans la paroisse de Callac




Callac, commune rurale, 2000 habitants, située entre Carhaix et Guingamp, ses prés, ses vaches, ses porcs et ses cathos racistes...
Callac et son  curé d'origine haïtienne, vivant en France depuis plus de huit ans, et ordonné prêtre dans le diocèse de Saint Brieuc qui a subi le racisme de certains de ses paroissiens, au point de craquer et de demander sa mutation.

En lisant cet article sur Mikerson Olivier, les propos racistes qu'il a subi, les tags sur son presbytère, je me suis imaginée son ressenti, subir le rejet alors qu'on est là pour transmettre un message d'amour, celui du Christ. Terrible expérience.

Dans l'article du Télégramme, vous pouvez lire que le prêtre " fan de foot, abonné au Roudourou, qui prend actuellement un temps de repos, avait pourtant tout fait pour s'intégrer. Il venait même de se mettre au breton." 

Les paroissiens coupables doivent probablement supporter l'équipe EAG, une équipe rouge et noire...

Et sans doute que ces paroissiens baragouinent ( j'utilise à dessein ce terme, j'aime la provoc'),  peut-être même portent-ils pour certains des bonnets rouges lors de réunions où on éclate le mobilier public à coup de tracteur...

Vous me direz que les attaques subies par ce prêtre ne sont que le fait de quelques uns, mais où étaient les autres paroissiens lorsque leur curé subissait ce racisme ? Se sont-ils offusqués ? Ont-ils pris sa défense ? Ne devrait-on pas défendre l'homme à qui on confie ses péchés, celui qui nous absout de nos fautes ?

Lisons ces témoignages de paroissiens aimants qui se disent choqués d'être traités de racistes :
 "(...)« Beaucoup de gens font des remarques en privé, ou des blagues, mais comme ça a toujours été. Mais j’en ai jamais entendu le visant publiquement » nous explique André, qui se rendait encore jusqu’à il y a peu à Callac. « (...) Avant, on envoyait nos prêtres dans d’autres pays, aujourd’hui, l’Église nous les envoie chez nous. Mais on a pas besoin qu’un Haïtien vienne nous apporter la parole de Dieu"
(...) Morgane, une jeune catholique traditionaliste qui a assisté à plusieurs messes célébrées par le Père Mikerson, lui reproche sa mise en scène « pas du tout adaptée à notre culture et à nos traditions » et elle aussi s’avoue « un peu blasée par le discours qu’on peut entendre aujourd’hui dans les églises , sur le vivre ensemble, l’accueil de l’autre, et tout le tralala »
(...) étudiant briochin qui s’est « converti » récemment (...) nous confie par ailleurs se sentir « nationaliste et catholique », va plus loin : « quand on entend les homélies de certains prêtres, qui vont prêcher le vivre-ensemble, l »accueil de tous les immigrés, l’internationalisme, on croit rêver.

Édifiant n'est-ce pas ? 
Ces gens qui s'offusquent d'être catalogués racistes font de bonnes blagues, n'ont nul besoin qu'un " haïtien"  leur apporte la parole de Dieu, n'ont nul désir d'appliquer le vivre ensemble...mais naaaan, ils ne sont pas seulement racistes, ils sont aussi très cons, des abrutis de catho extrémistes nourris au chouchen dans le biberon, bercés trop près du menhir, qui s'imaginent être le sel de la terre bretonne, qui veulent des curés bien blancs, bien bretonnants. On suppose que dans leur cerveau ressemblant à un gruau malsain, les noirs sont tout juste bons à leur gagner des match sur le stade du Roudourou.

Espérons que toutes les paroisses bretonnes ne sont pas noyautées par des racistes ou des intégristes catho, ouais des INTEGRISTES, de ceux qui défilent contre l'avortement, contre le mariage pour tous mais pas contre les prêtres pédophiles, de ceux qui font des prières de rues sans que personne ne s'en offusque, et de ceux qui jugent qu'un prêtre d'origine haïtienne n'est pas assez bien pour leur apprendre " aimez vous les uns les autres..."

Je souhaite à Mikerson Olivier une meilleure expérience dans sa prochaine paroisse bretonne, parce qu'il fait bon vivre en Bretagne et que la majorité des bretons sont accueillants, au delà du parvis des églises...
kenavo !






10/03/2016

à quand le grand ménage au sein des églises ?


On se souvient des hauts cris poussés par les anti mariage gay, leurs manifs haineuses, leurs veillées à la bougie ridicules, pour protéger la sainte institution du mariage et les enfants qui seraient adoptés par des couples homosexuels, et en lisant ce titre, je me suis dit tout ça pour si peu d'unions?! Quelle bande d'andouilles...
Que de temps perdu à palabrer sur des affaires qui de une ne les regardent pas, et de deux, aurait pu être utilement utilisé à vérifier si un ou deux enfants de cœur n'étaient pas coincés sous une soutane de l'église du quartier...


Ah mais j'oubliais la tradition séculaire consistant à former les jeunes esprits au confessionnal est censé les protéger du mal, de la tentation,  venant de l'extérieur...dans sa confrérie on a l'esprit plus large, et hélas pour certains pas que l'esprit...

Je souhaiterai donc que tous ces gens songent à se regrouper, à defiler, à s'offusquer, à gueuler leur indignation au sujet de la pédophilie averée au sein même de leurs églises...
Qu'ils aient le courage de défendre ces gamins qui ont subi, subissent, ou pire subiront un jour de tels actes, au lieu de déverser leur haine sur des gens qui s'aiment et ne font de mal à personne.
Faites le ménage dans vos rangs bonnes gens pour l'amour de VOS enfants, et n'attendez pas le printemps, bien trop longtemps que des saletés s'y accumulent...


07/03/2016

déchéance d'honneur



Nous parlons souvent sur les blogs des valeurs républicaines, ces bidules passéistes qui encombrent, par extension et au vu de l'ambiance actuelle, nous pourrions parler d'autres valeurs. Les valeurs humaines, ce qui fait qu'un individu est un être unique, irremplaçable, qu'il vaut la peine de tout donner, de tout tenter, de le suivre jusqu'au bout d'un mandat, de se battre pour le prochain, en 2017 ?
Le courage...l’honnêteté...L'altruisme...

La confiance si chère à acquérir, qui se perd au fil des trahisons des idées de la gauche.
Le respect, bafoué, de ceux-là même qui  lui ont confié carte blanche pour que le changement soit maintenant. En effet comment respecter son électorat et lui faire avaler par exemple que de prévoir des journées de 10 heures pour des apprentis mineurs est un progrès social, une avancée de la gauche ?

Dans ces valeurs humaines, nous pourrions parler aussi de l'honneur.
Celui qui a été fait à François, lorsque les français de gauche, du centre, voire même ceux de droite écœurés du mandat Sarkozy, l'ont choisi pour rebâtir cette France abimée, lui donner un avenir, la projeter en avant.
L'honneur...
Je me souviens de mon illustre grand-père ( illustre dans mon coeur) qui lorsqu'il donnait sa parole d'honneur, eut préféré mourir que de la trahir. Le sens de l'honneur, la dignité, pouvoir encore se regarder dans le miroir sans avoir honte.
Le peut-on ? Peut-on encore faire face à son reflet lorsque on trahit ses valeurs humaines ? Sa conscience ? Le peut-on quand on bafoue la confiance accordée aveuglément par des millions de français ? Monsieur le Président vous regardez-vous encore au tréfonds de votre conscience ou seulement au moment du rasage lorsque vous songez au prochaines échéances ?

Déchéance de nationalité....ou l'art de créer des catégories de français ceux  passibles de doubles peines et ceux qui resteront français quoiqu'ils fassent.

Déchéance de la gauche en accumulant lois sécuritaires d'extrême droite et lois du travail fomentées par le MEDEF.

Déchéance d'honneur lorsque l'on accorde la légion d'Honneur à un État qui pratique des tortures d'un autre âge à d'autres humains, qui applique la peine de mort à des êtres dont le seul crime est d'oser s'exprimer, d'avouer tout haut qu'ils ne croient pas en Dieu.

Ici, je le dis, car nous avons pour l'instant le droit ( le devoir ?) encore de nous " exprimer" plutôt que de nous murer dans un silence complice, je ne crois pas en Dieu, s'il existait il ne nous aurait pas fait si faibles, je ne crois pas non plus en la conscience de notre gouvernement qui accorde une légion d'honneur à l'Arabie Saoudite.

Peu m'importe ce qui est à gagner ou à perdre en termes électoral, le silence n'a jamais été mon fort, il existe une juste pensée, qui emprunte un difficile chemin, souvent solitaire, qui place l'humain au dessus de toutes autres considérations, accorder une légion en l'honneur de l'Arabie saoudite est un crime envers la conscience humaine, un crime envers notre république et ses valeurs.

Le 9 mars nous pourrons célébrer l'enterrement de notre république irréprochable, et celui d'une certaine forme de gauche, qui n'est point la mienne et à qui je ne donnerai pas en 2017. Parfois donner est un juste chemin, parfois donner est trop d'honneur. Accorder l'honneur de cette distinction à l’Arabie saoudite entache toutes celles délivrées auparavant, et toutes celles qui suivront...

02/03/2016

là ou Valls passe, le blogueur de gauche resiste

Bon me suis fait remonter les bretelles par un sapeur de la gauche propre, parait que je viens pas raler ici assez souvent... donc mon avis...ça va prendre des plombes, par où commencer ? La route va être longue...

La loi sur le travail...

vaste cadeau de gauchiste de notre gouvernement Hollande/Valls ?  Le compte twitter créé pour sa promotion, vaste fumisterie, sortie de cerveaux immatures qui font joujou avec de la com politique ?

Le malaise de Khomri jaune dépassée par les évènements ou sa conscience ? Désolée mais la compassion n'est pas mon fort et accepter de trahir certaines valeurs, remettre en cause des acquis qui ont nécessité tant de luttes... pour un job.yeurk !

La déchéance de nationalité et l'état d'urgence dont plus personne ne parle ?

 Tristement logique nous avons plus de salariés directement touchés par la loi du travail que par cette modification de la constitution qui remet en cause une des grandes valeurs de notre république, l'égalité... bref, à chacun sa... et oui le français est égoïste, peu enclin à se mobiliser pour les justes causes, surtout si ce ne sont pas directement ses oignons ( qui le font pleurer)

Sarkozy, qui ?

ben y a rien à dire, il est out, fichu, au bout du rouleau, ce qui est un double effet kisscool causé par ses ennuis à répétition face à la justice, et aussi par un adversaire de taille...
Nicolas a trouvé un remplaçant...un brun, pas immense, nerveux, qui fait les gros yeux quand il est pas content, qui a la langue bien pendue et les dents qui rayent le parquet...un doublement pire que lui, car son double maléfique est de gauche...

vaste rigolade...on rit, on rit...non, en vrai c'est à pleurer...

Une loi du travail copie des desiderata de la droite et du MEDEF ( nouveau rédacteur en chef à matignon et au ministère du travail dirait-on) loi sécuritaires comme s'il en pleuvait, propos exhalant des relents de ceux tenus par la blonde, son papa, sa nièce et toute sa clique...tout ça pourquoi récupérer les 6 millions de voix d'abrutis qui savent très bien le danger de l'extrême droite ?

Si Sarko était populiste, il n'était pas assez fou pour dépasser les bornes des limites...par exemple, il recula pour la déchéance de nationalité, aiguillé d'ailleurs par des Hollande ou valls de l'avant 2012, la version où il était de bon ton d'appliquer certains principes lorsqu'on était à gauche.

Retour vers le futur 

Bon désormais appliquer les valeurs de gauche, ou simplement républicaines, c'est être passéiste...

alors je dirai que je vais être futuriste...
Valls va rester jusqu'au bout du mandat, finir de bousiller la gauche, détruire tout espoir de réélection pour Hollande, endosser sa part de responsabilité pour ce qu'il adviendra de la France, de la gauche, après 2017...ainsi il n'aura aucune petite minuscule chance d'être élu à quel que mandat que ce soit, même comme conseiller municipal de trifouillis les deux églises...Du moins sous une étiquette socialiste, ou encore de gauche....
gageons qu'à l'avenir, il saura devenir écolo en se recyclant comme pur produit de la droite et du MEDEF.

voilà, j'ai fait un billet de blog, je me sens guère mieux... et je crains que cela ne fasse guère avancer le chimilimilick dans l'immédiat...

mais où Valls passe, le blogueur de gauche résiste, comme le montre l'état de la blogosphère de gauche qui renait de ses cendres, retrouve son chemin et qui aurait besoin...d'un nouvel élan, d'un nouvel objectif :

Trouver the one, ce partenaire particulier...celui qui saura remotiver les 60% d'abstentionniste ( eux qui n'ont pas opté pour le fn) et redonner foi en la politique. Comment dit le sapeur raleur, ah oui, #ToujoursDebout :)

20/02/2016

La réforme du droit du travail... avec le sourire...

 

La réforme du droit du travail par le medef et la droite

Reprise d'un projet sarkoziste, applaudie par le MEDEF, une fois encore notre président et son équipe si efficace dans sa lutte contre le chômage ( on attend toujours le million d'emploi promis du medef hein) a réussi à aller encore plus loin pour rassembler son futur électorat...de droite.

Les républicains de droite se désolent...que vont-ils bien pouvoir proposer pour gagner la prochaine présidentielle, alors que réforme après réforme, et ce dans tous les domaines, l’exécutif actuel lui coupe, sans remords, ni hélas regrets, l'herbe sous le pied.

Va-t-il falloir ajouter des mesures dans le programme de Juppé ( ou sarko ou allez savoir qui) telles que la suppression des congés payés ? Le plafonnement des salaires...ah non l'indexation des salaires sur le chiffre d'affaire des entreprise...

ah arrêtons de tergiverser, revenons à l'ouvrier du 18 ou 19ème siècle qui dormait près de son outil de production, se contentait d'un quignon de pain et fermait sa grande gueule ( bon des fois il s’énervait l'ouvrier, faisait grève, prenait les armes, bâtissait des barricades et foutait des baffes au patronat...bah les gens n'étaient pas civilisés à cette époque, hein, aujourd'hui, avec un gouvernement de gauche on dit « oui missier, merci missier, et dans la foulée, on se rue aux urnes pour faire barrage à des abrutis qui au final proposent la même chose que ce qui nous est servi actuellement... »

Petits morceaux de choix :

La remise en cause des 35 heures, en donnant à l'accord d'entreprise la primauté sur la loi… Martine Aubry devrait revoir sa citation à propos du flou et du loup et utiliser désormais ceci : "

Le jour où on laissera le loup garder les troupeaux, il ne restera plus un seul mouton sur la terre.
La cuisinière d'Himmler (2013) "


L'égalité devant la loi des salariés n'est plus qu'une formule… en droite ligne avec la remise en cause de l'égalité devant la loi déjà entamée via la déchéance des binationaux ( toujours d'actualité dans le projet de réforme constitutionnelle, puisque de fait, ne voulant pas créer d'apatrides seuls les binationaux peuvent être visés par la dite déchéance)

eh bien désormais ce sont les salariés qui ne sont plus égaux devant la loi… puisque préférence est donnée à l’accord d’entreprise par rapport à l 'accord de branche, voire à la loi

La non-justification des licenciements économiques...le juge n'a plus son mot à dire pour requalifier certains licenciements…
Après le plafonnement des indemnités prud'homales, le travail du dimanche, nous pensions toucher le fond de l'injustice …
ah non, il reste encore de quoi creuser…

De toute façon, même sans 49-3 ce projet passera, d'une part la droite va suivre de bon coeur, tout comme cette gauche qui n'en est plus une aussi puisque sur la déchéance de nationalité constitutionnalisant une mesure de l’extrême droite, Hollande a eu une majorité !
Oui, une majorité...

Je suis, j'avoue, admirative de tant de dextérité…
Utiliser la peur du terrorisme pour faire valider l'état d'urgence, la déchéance de nationalité, la loi renseignement, se servir de la terreur du chômage, pour faire avaler la remise en cause de droits des travailleurs acquis de longue lutte…

Hollande aura son nom dans les manuels d'histoire, un jour, mais il ne fera pas partie des héros de notre époque, au mieux d'un pionnier du libéralisme, d'un maître de la contre psychologie et de la communication de la malhonnêteté intellectuelle…

Il pense perdre en 2017, alors pourquoi diable tant d'empressement à continuer la même politique que le mandat Sarkosy, qu'a-t-il à gagner ? je vous laisse méditer sur les réponses possibles...

Bon la seule bonne nouvelle, voire drôle, comique, hilarante et de voir notre ami blogueur de gouvernement Jegoun ( the last but not the least, il merite tout de même que cela soit souligné...quand on dit que le breton est têtu ;) , être au bord du malaise vagal et de la gauchisation extrême :) je taquine, il en aura fallu du temps mais avouons qu'il n'y a rien de plus efficace que d'être visé par une réforme injuste pour avoir envie de s'en offusquer à voix haute...

Ah que n'ai-je été à la pêche, en ce mois de mai 2012, au lieu d'aller voter...En2017, si j'ai de la chance, j'aurai au bout de ma canne un Lieu ou une belle dorade, cuisson au vin blanc avec quelques aromates...

11/02/2016

du remaniement des valeurs au reniement...



Remaniement décevant, pitoyable tentative de réconciliation avec la gauche, avec le même premier ministre, et finalement peu de changements spectaculaires, en même temps le changement, nous l'avons tellement attendu qu'on y croit plus vraiment...
Après avoir remanié les valeurs de la gauche, le reniement est acté par de nombreuses personnalités politiques, de celles qui entrent au gouvernement, et de celles qui ont voté pour l'inscription de la déchéance dans la constitution... l'histoire et les urnes se souviendront.

Le retour d'un EX premier ministre, JM Ayrault, qui après avoir dit je cite. "Si la France est 'en péril de paix', alors ne la divisons pas davantage !" s’en est prenant directement à la déchéance de nationalité..." rétrograde en devenant ministre des affaires étrangère...
Autre opposante à la déchéance, Hélène Geoffroy, désormais secrétaire d'État chargée de la Ville, qui à l'assemblée avait même déclaré :"nous ne pouvons fuir nos responsabilités quand nous avons nous-même enfanté les montres"  et si les monstres enfantés par la république n'étaient pas ceux que l'on pense....à méditer.

Ah les convictions ne pèsent pas lourd dans la balance morale de certaines personnalités politiques...

Que dire de l'entrée de ces écolos qui ont eu la main verte pour récolter quelques miettes de pouvoir,
Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé, Barbara Pompili... en même temps que ne ferait-on pas pour améliorer son CV, un poste de ministre tant convoité, pour quelqu'un comme Placé, j'imagine que c'était difficile de cracher dessus, par contre cracher sur certaines valeurs ne semble pas aussi problématique.

Bon, on se garde Macron...ouais, aussi... ainsi que Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.


Le gros lol, c'est Jean-Michel Baylet, patron du Parti radical de gauche ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, il va peut être autoriser la culture d'un certain type de chanvre, et avouons qu'en lisant la liste de ce remaniement, on aurait bien envie de planer....ailleurs...

Ainsi ce remaniement qui n'en ai guère un, est une tentative de récupération d'une certaine union perdue il y a moment déjà, on peut supposer qu'il ne changera pas la politique menée par celui qui garde la main à la tête de celui-ci ?

Je vous renvoie vers le blog de Bembelly, gourou des stats et de l'actu politique :) 

29/01/2016

déchéance, le mensonge par omission de Valls



La déchéance de nationalité, la suite...car c'est loin d'être terminé !

Le Parisien explique : "L'extension de la déchéance de nationalité dans la Constitution ne comprendra finalement "aucune référence" aux binationaux afin de ne pas les "stigmatiser", a annoncé mercredi Valls même si, en pratique, ils pourraient rester les seuls exposés à cette mesure qui fracture la gauche."

Après avoir ciblé les binationaux de façon ouverte en les nommant avec cette histoire de déchéance de nationalité inscrite dans la constitution, notre pouvoir exécutif semble reculer, oui semble car en vérité, seul quelqu'un ayant plusieurs nationalités peut être déchu...ne pas créer d'apatrides étant l'objectif, ce qui serait le cas si un français ( et juste français) était déchu de sa seule nationalité.

Donc après une mauvaise foi flagrante consistant à justifier l'injustifiable, contre lequel il est bon de le rappeler, Hollande ou Valls avaient poussé des cris d’orfraies lorsque Sarkozy avaient en 2010 proposé la même chose...eh bien après la mauvaise foi, nous avons l'hypocrisie, l'attitude faux cul consistant à continuer dans la même ligne en laissant imaginer que l'on a réfléchi et changé d'avis puisque le terme " binational" disparait du projet de texte alors que ce n'est pas le cas...de mieux en mieux...

Il y a toujours discrimination puisque seul un français binational pourra être frappé de déchéance sans devenir apatride... Pour comprendre le tour de passe passe de Valls et Hollande, lire ici !


Alors, je me demande...à quoi joue Hollande...à quoi joue Valls ? Y aurait-il des émanations toxiques à l’Élysée ou Matignon qui font tourner vinaigre des gars qui sont censés être de gauche ? Des restes de vapeurs sarkozyste, je ne sais pas, on se questionne avouez...
L'objectif est-il de récupérer un électorat d'extrême droite qui réclame de la fermeté, paraitre moins rose et plus bleu marine ? Pensent-ils que c'est ainsi qu'ils vont parvenir à recréer une union de la gauche ?

Malgré le départ de tous les ministres qui ont résisté, et tenté de ramener Hollande sur le chemin qui était le sien durant les promesses de changement, à gauche, le cap résolument de droite de notre duo à la tête de l’exécutif se confirme....il se murmure que Macron sera choisi comme ministre de l'économie, ce qui serait un choix logique compte tenu de la navigation libérale du président, bien qu'à vue, au coup par coup, selon les coups du sort, les défaites électorales, les manifs...manque de vision à gauche,  manque de perspective, si ce n'est un espoir illusoire de réélection en 2017.

En attendant, certains espèrent encore une primaire à gauche, pour stopper ce bulldozer qui transforme le concept même de "gauche" en champ de ruines...