25/05/2010

Algues vertes à Bréhec


Les algues vertes ne vont pas cesser de faire parler d'elles avant longtemps, je m'en vais vous expliquer pourquoi :
Ce midi au hasard d'un repas entre amis, je me trouvais au charmant port de Bréhec, qui se situe entre Paimpol et Plouha, avant de me précipiter au restaurant, goinfre que je suis, et en attendant les convives, j'ai voulu faire un tour sur le sable, la marée étant basse, la promenade s'annonçait sympathique... Quelle ne fut pas ma déception, et surtout mon horreur de constater que cette plage magnifique était non plus de sable blanc mais d'algues vertes ! Le cauchemar des Côtes d'Armor...


J'avais déjà observé ce spectacle de désolation visuel et odorant sur la commune de St Michel en grèves, mais là je vous parle de MA plage, celle où j'emmène toute la sainte famille courir et ramasser des coquillages, non loin, j'ai mon coin de pêche... TROP c'est TROP !


Les Côtes d'Armor sont splendides, et sous le soleil ce qui arrive très souvent contrairement à ce que soutiennent les mauvaises langues, ce coin de Bretagne n'a rien à envier au rivages de la méditerranée.
Mais malheureusement, les côtes d'Armor souffrent de l'agriculture intensive, intensive comme des élevages de 2500 porcs entassés dans un même endroit, qui produisent du lisier à ne plus savoir qu'en foutre. Lisier qui pollue nos rivières ( le breton charrie dans son caddie un nombre incalculable de pack d'eau chaque semaine tellement il craint les nitrates à son robinet )
Lisier qui défigure nos plages en favorisant l'apparition de ces fameuses algues vertes !
" Oh ! ce n'est rien des algues vertes ! " C'est ce que je pensais moi aussi avant d'apprendre que l'algue verte produit en plus d'une odeur pestilentielle, un gaz mortel, charmant n'est-ce pas ?

Ce qui est fou dans cette histoire, c'est que l'État comme la région donne de l'argent ( on parle de 700 millions d'Euros pour toute la Bretagne ) pour ramasser ces algues vertes aux communes victimes, mais paradoxalement on autorise l'épandage de merde de cochons ( ou lisier dans un langage plus châtié ) dans de nouveaux secteurs, provoquant ainsi de nouvelles pollutions aux nitrates donc des apparitions d'algues vertes dans des secteurs qui n'étaient jusqu'alors pas concerné par le problème ! Et pire que tout, on autorise l'ouverture ou l'agrandissement de Méga-élevages supplémentaires : Où est la logique ?


Le problème est qu'il n'y a pas de volonté politique de traiter le mal à la racine, parce que nous sommes un département agricole, le secteur de l'agriculture et de l'agro-alimentaire est le pilier de l'économie locale... Le département est le premier département agricole français pour la production agricole finale, l'élevage et les productions animales (1er rang de la production pour le porc et les œufs).

On verse des fonds pour limiter la grogne des riverains ( fonds insuffisants si on en croit l'article du Ouest France daté du 25 mai 2010 ) pour ramasser des algues vertes chaque année,et la pollution continue jour après jour !

Que penser de tous ceux qui disent œuvrer pour les générations futures, qui souhaitent un développent durable et équitable de ce pays, et de cette région en particulier, et qui posent des pansements sur une jambe de bois tout en pratiquant la langue de bois.

Volonté écologique contre pression économique : L'écologie perd encore le match.

Je précise avant tout commentaire, je ne suis pas une militante écologiste, seulement une mère de famille qui aimerait que ses gamins puissent aller à la plage sans risques pour leur santé, qui aimerait boire de l'eau du robinet au lieu de charrier des packs d'eau !


10 commentaires:

Céline a dit…

Je partage complètement ton analyse à ce sujet !

Pascal a dit…

C'est ma plage aussi, celle du dimanche matin avec mon chien, et tristement je dis: pas mieux !

Le coucou a dit…

Très bon billet, pour comprendre un peu de la logique dingue à l'œuvre derrière les algues vertes et les nitrates. Et dire que l'eau de Bretagne sans cela, serait l'une des plus douces de France, trop douce peut-être même, paraît-il!

Vlad a dit…

Si les politiques réagissaient avec votre pragmatisme teinté de bon sens, on irait de l'avant. Je comprend qu'ils ne veulent se départir d'un secteur économique important, seulement c'est encore une fois des jugements à courte vue, à des fins électoralistes finalement, le courage politique serait de prévoir des plans de reconversion d'une filière qui pollue les sols de la Bretagne ou alors de cesser la course au gigantisme je ne sais pas. Les politiques prévoient-ils seulement l'avenir au-delà des échéances électorales ??

isabelle B. a dit…

@céline et @pascal vous êtes directement touchés par ce problème, comme moi, et je crois qu'il serait temps que l'on se rende compte que la Bretagne c'est aussi des citoyens qui y vivent, pas seulement de "gros" éleveurs porcins !

isabelle B. a dit…

@le coucou : La Bretagne est magnifique et c'est un crève-cœur de la voir ainsi sacrifiée.
@vlad : les politiques ont parfois du bon sens mais ont tendance à choisir toujours la facilité, après tout pourquoi remettre en cause un système qui permet toujours leur réélection ?
je pense cependant que les citoyens bretons en ont marre de voir leur cadre de vie se dégrader, voire même de s'inquiéter pour leur santé !

Vlad a dit…

Boire ou grouiner, il faut choisir

Nicolas a dit…

J'ai renoncé aux packs d'eau.

Anonyme a dit…

moi je rigole de voir des ignorant parler ! sérieux les agriculteurs sont toujours visé ! alors que des algues verts on peut en voir dans les quatre coins du monde et oui en chine et meme en irlande ou il y a une agriculture tres tres extensive ! et les nitrates comme vous dite les algues les trouve naturellement dans leur millieu ... c'est plutot les phosphore et oui messieur et mesdames VOS lessive !!! allez vous remplirun peut le crane :

http://picalguesvertes.wordpress.com/video/ !

voila il y a quatre video ... au plaisir !

iboux a dit…

Mr anonyme, vous n'avez pas le courage d'associer votre commentaire agressif à un pseudo, mais votre adresse IP est enregistré à chaque commentaire...
je suppose que vous considérerez que ce témoignage d'un expert de l'ifremer vient également d'un ignorant, vous n'aurez qu'à le contacter afin de lui faire la leçon sur les nitrates, lessives, et écologie en général :-)
http://www.20minutes.fr/article/711941/planete-les-algues-vertes-il-faut-absolument-eviter-marcher-tas-decomposition