15/05/2010

société du care, Aubry prend soin de toi


La société du " care " ( entendez société du "soin" ) voilà le projet pour la gauche selon Martine Aubry, une idée de société idéale basée sur le respect des autres, l'humanisation de la société, préparer l'avenir en cocoonant l'aujourd'hui. ( ça c'est mon slogan à moi que j'ai inventé ! )

Concept qualifié de nunuche par certains, d'erreur stratégique par d'autres...

Aubry répond-elle aux préoccupations des français de vivre dans une société moins violente, plus tournée vers l'entraide, moins matérialiste, un peu la chanson " foule sentimentale " de Souchon en version projet de société... Est-ce oui-oui au pays de candie, ou bien Martine Aubry tente de se démarquer de DSK qui prépare son retour comme s'il était attendu comme le messie par les électeurs socialistes.

DSK virtuel candidat ( puisqu'il ne s'est pas encore prononcé ) est virtuellement de gauche, est-ce cela que les socialistes veulent pour 2012, un candidat qui a planqué son costard au FMI avec le soutien de notre président, pendant que ses " amis " de gauche tentaient de reconstruire sur les ruines de la dernière défaite... Nicolas s'est posé la question, et si c'était lui ? c'est vrai que DSK pourrait sans doute moins rebuter des électeurs de droite fortement déçus, mais la gauche doit-elle choisir son candidat en fonction de cet argument ou proposer un projet qui tienne la route, cohérent avec les aspirations des français ?
En tous cas le projet de Martine ne doit pas être si ridicule puisque notre président aurait
expliqué
que s'il se représentait, il changerait de stratégie : "Après un quinquennat de réformes, les Français aspireront à un président protecteur" Nous voilà donc avec un duo intéressant qui compte nous chouchouter, nous poupougner, hummmm!!!! ça va être bon après 2012 !




Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/14830112@N08/4271334159/sizes/s/ auteur netscouade
Source : http://www.lemonde.fr
http://www.gularu.fr

2 commentaires:

Nicolas a dit…

La question n'est pas de savoir si DSK va attirer les électeurs de droite mais s'il va attirer les indécis, les 10 ou 20% qui font basculer la balance d'une présidentielle à l'autre.

Ces braves gens qui ne connaissent rien mais votent aux présidentielles "parce que c'est important"... Ils cherchent quelqu'un de confiance, en qui filer les clés de la boutique.

Personne n'en a rien à cirer des programmes, des idées, ... à part les sympathisants qui vont se demander s'il vont voter pour le candidat du PS ou pour Mélenchon au premier tour. Pour le reste, c'est de la foutaise, il faut un candidat pour lequel plus de 50% des gens votent au deuxième tour.

isabelle B. a dit…

l'indécision est dans le camps du ps, pourquoi une primaire ? Aubry a été choisie comme secrétaire du parti, elle devrait en toute logique être la candidate naturelle, et assumer la conduite de l'opposition qu'elle représente.
Que vont penser les indécis de ce brouhaha que ne va pas manquer de provoquer une primaire, avec en plus, éventuellement, le parachutage de DSK...et si le parachute ne s'ouvre pas ;-)