27/05/2010

retraites : la lutte finale pour demain ou après demain


Les grèves contre le projet de réforme des retraites n'ont pas assez mobilisé les foules peut-on comprendre en lisant les journaux ce matin, mais il ne faut pas oublier que ces manifestations ne comptent que les personnes qui travaillent dans le service public !

L'annonce de reculer l'âge du départ à la retraite au delà de 60 ans est pourtant claire, que peut-on en penser ? Que préparés à des mesures de rigueur par l'exemple de la Grèce ou de l'Espagne, les français se sont résignés à leur triste sort ?

Pour ma part, j'ai du mal à y croire... ne serait-ce pas plutôt que les défilés de protestataires ne comptent que les salariés du public ? Que pensent les salariés du privé qui viennent d'apprendre qu'ils vont devoir cotiser plus longtemps, partir bien après 60 ans à la retraite ? Je ne pense pas qu'ils soient ravis de ces mesures...il serait intéressant de voir combien un cortège de travailleurs du privé rassemblerait de milliers de personnes...autant qu'un apéro facebook je l'espère...
Les jeunes se sentent peut-être moins concernés également par ce projet, la retraite pour eux est tellement loin, ils réclament avant tout du travail, maintenant.
De toute façon, le monde moderne a créé les crédits immobiliers, les crédits à la consommation qui a muselé les travailleurs, on ne part pas lutter contre des mesures injustes avec une tonne de crédit sur le dos, non, à la place on encaisse, on supporte, on baisse les bras, garder son boulot coûte que coûte, surtout si ô bonheur c'est un CDI !
Le problème c'est que cette vision est faussée, on voit d'ailleurs l'exemple des américains coulés par leur crédit immobilier qui se retrouvent à la rue, on le voit aussi avec la multiplication des CDD sur des années chez beaucoup de jeunes salariés.
Cette apparente sécurité du CDI est un leurre, qui ne durera pas, parce qu'à mon avis, bientôt, on viendra vous expliquer que le CDI est incompatible avec un marché mondial très concurrentiel, où la crise sévit qui plus est !
La peur fait abandonner les précieux acquis du passé, ceux qui ont nécessité beaucoup de luttes, aurions-nous moins de courage que nos anciens ?
Ce projet est absurde dans un pays où les chômeurs de plus de 50 ans ne retrouvent pas de travail, où beaucoup partent en près retraite parce qu'ils coûtent trop cher à leur entreprise, que va-t-on faire de ces gens, une fois qu'il n'auront plus droit à une indemnisation des assedics, les mettre au RSA jusqu'à ce qu'ils aient droit à leur pension de retraite, à 65 balais ! A moins qu'ils aient la bonne idée de mourir dans la rue en faisant la manche ?

Tous ces gens ont cotisé pour leurs retraites, cet argent a-t-il été mis de côté en prévision des temps difficiles ou a-t-il été dépensé en projet dispendieux et inutiles, comme ramasser des saletés d'algues vertes ( 700 millions d'euros ) sur le littoral breton tout en autorisant l'ouverture de nouvelles porcheries gigantesques et polluantes !
C'est fatiguant de voir autant de conneries, d'injustices, de voir l'absence de réactions des gens, on pense qu'en vieillissant on s'habituerait, mais j'ai beau essayer je n'y parviens pas.
Alors défilez, boycottez, votez ( mieux...) pour que vos enfants n'aient pas moins de droits que le peu qu'il vous reste !



crédit photo : http://www.flickr.com

Aucun commentaire: