31/05/2010

pauvre Madoff...

Martine Aubry a comparé Nicolas Sarkozy à l'escroc américain Bernard Madoff, samedi, devant la convention nationale sur le projet du PS pour 2012.
Toute la droite pousse des cris de vierge effarouchée, même fillon est sorti de son mutisme habituel : bouh ! bouh ! La vilaine !
La gauche est mal à l'aise, mais après tout fallait pas commencer à critiquer François Mitterrand, il est mort peuchère !
Que pense Madoff de cette comparaison, l'histoire ne le révèle pas...

La Première secrétaire du PS a expliqué sur France 2 , avoir mis en cause, non pas le chef de l'État lui-même, mais ses démonstrations «pas crédibles» sur les comptes publics.
Donc elle a dit qu'elle a pas dit mais tout en disant ce qu'elle a dit.

Elle aurait du dire un truc plus passe partout " il donne des leçons en matière de comptes publics alors que le déficit s'est creusé de façon dramatique depuis son arrivée, suivant sur cette voie désastreuse les deux précédents mandats de droite..." ( histoire de rappeler aux français que nous avons un président de droite depuis deux mandats et demi , depuis 1995, le siècle dernier quoi... et sachant qu'à cette période seul le gouvernement Jospin avait su réduire la dette publique...)
ou elle aurait pu dire " il nous donne des leçons sur les comptes publics , c'est l'hôpital qui se fout de la charité "
Enfin, bref, elle devrait virer celui qui lui écrit ses discours qui manquent de diplomatie, et même de pédagogie, pour prendre une blogueuse qui connait les tournures adéquates ... Martine tu as mon mail ( n'en déplaise à jean louis Masson )

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Je pense que Corinne Lepage sera d'accord avec toi (voir mon billet de midi sur PMA).

Néanmoins, on a fait beaucoup de bruit autour de cette histoire : ça n'est peut-être pas mauvais pour Titine.

isabelle B. a dit…

que Corinne soit d'accord avec moi, un jour de migraine et de sciatique, c'est le pompon ! en même temps je n'ai pas toujours des avis hyper originaux ;-)