01/07/2011

DSK : le retour de la vengeance

Ce matin les journaux s'enflamment avec le rebondissement dans l'affaire DSK, le new yrok times affirmant que la crédibilité de la plaignante serait remise en cause en raison dune somme de 100000 dollars qui aurait atterri sur son compte, et d'un enregistrement d'une conversation avec un trafiquant de drogue le lendemain de sa présumée agression...du hitchcock cette histoire, quel suspense...même moi avec mon imagination pourtant débordante je n'aurai osé écrire un bouquin ficelé de la sorte !

Reprenons le fil du scenario, un homme politique d'envergure internationale, à la tête du FMI, à la réputation sulfureuse, tient le haut des sondages pour les élections de 2012.
Badaboum ! Quelques temps avant l'annonce de sa candidature aux primaires de son parti (dans laquelle certains potentiels candidats comptent s'effacer devant lui il est utile de le souligner ), il est arrêté menottes aux poignets devant les caméras du monde entier afin d'être trainé dans une gigantesque prison, pour le viol d'une malheureuse femme de ménage, noire, musulmane,qui travaille d'arrache pied pour élever seule son enfant. Deux mondes opposés face à la justice.  Le drame est noué.
la carrière politique de l'homme semble ruinée, ses amis lui tournent le dos, des candidatures au PS se révèlent...le spectateur en a pour son argent.
Dans cette histoire qui pourrait être de la fiction car elle en a le gout et l'odeur, la droite garde son calme, et tente de respecter la présomption d'innocence, tête haute et mains propres :
Boum, un député-maire de droite accusé de viols multiples et en réunion, lui aussi poursuivi, en france cette fois-ci, le choc est énorme, le français doute, la politique serait-elle une sorte de viagra qui rend incontrolable certaines pulsions inavouées ?
L'histoire continue coup pour coup comme une énorme partie d'échecs.
Une femme à droite prend la tête du FMI, paf !
Une femme à gauche se déclare aux primaires, soutenue par de nombreux amis de l'homme qui attend son procés aux Etats unis.
Que cela ne tienne, on retire des troupes d'afganistan comme nos amis américains, et vlan, les otages français sont libérés, ah !
Et bien soit, la présumée victime devient une présumée menteuse manipulatrice et intéressée par l'argent...là on pourrait penser dans l'histoire que la gauche est gagnante, mais que néni que non, c'est là tout le génie de ce scénario !

La trame de l'histoire se dirige probablement vers une libération de l'homme providentiel, a priori l'auteur va choisir de lui faire faire son retour sur le devant de la scène.
Le héros trainé dans la boue, le chouchou des sondages va revenir des enfers, et il va pas être content...Les primaires vont se transformer en un champ de bataille, où il ne pourra en rester qu'un, et devinez qui ? Le survivor auréolé de son combat, seul contre le monde entier.
La femme du FMI va démonter pièce par pièce tout le crédit qu'on pouvait accorder au génie économique du héros ancien prisonnier malgré lui...
Le suspense va nous tenir en haleine jusqu'au coucher du rideau, l'ex-chouchou des sondages sera-t-il crédible pour les électeurs, eux qui affectionnent tant le proverbe " pas de fumée sans feu ".
Là réside le génie de l'auteur de cette histoire, laisser les spectateurs face à l'angoisse du doute, le doute tue la confiance, et ruine les chances de succès à une élection.

La fin de l'histoire, je la vois bien comme un film d'horreur avec l'apparition de l'outsider sur un écran télé, avec un rire sardonique qui nous annonce : "game over"
je sais pas vous, mais je trouve que cette histoire fout la trouille !

7 commentaires:

Modeuse a dit…

Merci pour ce résumé !
Ce n'est que mon avis, mais même si les poursuites contre DSK sont abandonnées dès demain, je doute qu'il ai beaucoup de chances dans la course à la présidentielle.
Non pas à cause de son arrestation/détention en elle même mais à cause de la cacophonie que ses amis ont créés autour de la situation.
(dois rappeler ce malheureux "troussage de domestique" ? (entre autre) )

Gaël a dit…

tout à fait d'accord, si DSK revient en course, le fait qu'il soit blanchi pour ça serait je pense désastreux pour son image...

on est vraiment mal...

iboux a dit…

@modeuse : oui moi aussi, je suis contre le troussage de femmes de chambre, d'ailleurs je ne prends plus que des hommes de chambre ;-)

@gaêl inspire-souffle-inspire ;-) arrête là tu vas me stresser :-) dans la réalité les gentils vont gagner ( euh...enfin les moins méchants ;-)

Romain / Variae a dit…

Le scénariste mérite un pont d'or à Hollywood :-)

iboux a dit…

@romain : oui et nous dormirons sous les ponts ;-)

Bernard a dit…

Le film s'appelle "Viol sur un nids de coucous" ?...

isabelle B. a dit…

@bernard : t'es en grande forme ce soir, ca aurait un bon titre pour le billet :-)