04/04/2011

une nouvelle catégorie d'écolo : les Ginks

Avant quand tu ne voulais pas d'enfant, tu passais pour une bizarre, une anormale, une femme sans instinct maternel, maintenant grâce à un nouveau concept nommé les "ginks " tu seras vue comme une féministe écolo responsable, ça t'en bouche un coin, n'est-ce pas ?

GINK, Green inclined, no kids ou "engagement vert, pas d’enfant" en français, est une idée lancée par une américaine Lisa Hymas sur son blog childfreefeminist (féministe sans enfant).

La Gink pense que nous sommes trop nombreux sur terre, ce en quoi elle n'a pas complètement tort, d'où l'idée de ne pas procréer, pour ne pas en rajouter une couche si j'ose dire !

En 2050, la population mondiale devrait s'élever à neuf milliards d'hurluberlus, en demandant toujours plus à l’environnement, plus d'eau, plus de nourriture, bref la cata !

Donc maintenant quand on te dira " mais pourquoi tu veux pas d'enfant, heeeiiinnnn ? tu les aiment pas les chtis n'enfants, heiiin ? " Tu répondras d'un air sérieux, fortement préoccupé : " je refuse de participer à la mise sous pression de l'environnement à cause d'une décision qui serait purement le fruit de mes hormones et non de ma raison de femme libre, indépendante, et consciente pour sa planète " Bon ton interlocutrice aura un air probablement interloqué, peut-être suspicieux, genre " elle me prend pour une conne ou quoi ? j'suis sûre qu'elle aime pas les gosses " mais elle ne trouvera rien à dire car l'analyse du poids d'un bébé sur l'environnement est sans appel :

Le bébé est un pollueur en puissance : il fait pipi et caca toute la sainte journée, sans compter le dégagement de gaz de ce rôteur-pêteur professionnel qui doit avoisiner celui d'une petite vache normande ce qui est mauvais pour la couche d'ozone qui est trouée comme un gruyère je vous le rappelle !

De plus il lui faut des couches...et ne venez pas me bassiner avec les couches lavables, parce que la couche lavable il faut la nettoyer, et au delà de l'aspect peu ragoutant de la chose , je souligne qu'il faut de l'eau pour laver , et l'eau est une ressource précieuse, en voie de disparition comme le mammouth...bref, l'heure est grave !

Le bébé a une croissance extrêmement rapide parce qu'il mange beaucoup, toute la journée, du lait, des petits pots de compotes, des soupettes de légumes, des biscuits pour se faire les dents...Un bébé mange et fait caca, jour et nuit, donc sa frêle existence entraine une production supplémentaire de denrées alimentaires et un taux de pollution hallucinant compte tenu de sa taille !

Pour emmener le bébé en promenade, il faut troquer sa petite voiture très mode contre un gros break qui produit plein de CO2 , parcequ'il a besoin de tout un équipement insensé qui prend une place dingue dans le coffre !

Et enfin pour reprendre l'argumentation de la surpopulation mondiale, un bébé va grandir, à l'âge adulte lui aussi voudra se reproduire, il aura probablement deux enfants, peut-être trois...Il consommera de tout en trop grande quantité, il aura une voiture qui polluera, il dépensera plein d'énergie, mangera comme un ogre...

Avec tous ces arguments qui méritent réflexion, ton interlocutrice non-gink sera sous le choc devant la dangerosité environnementale du bébé, et pourtant elle penchera la tête sur le côté avec un air niaiseux et te répondra : " oui mais ils sont kroooomeugnons avec leurs tout petits petons !!!!!! " Que veux-tu répondre à ça ?

7 commentaires:

Eve a dit…

Rien pour la réponse. En même temps chacune a le libre choix et c'est essentiel :)

isabelle B. a dit…

@Eve tu as raison, l'important c'est de faire son choix, librement

mike hammer papatam andropov a dit…

Rien.
bon, des peluches ? Avec des roulettes ?
Ou des Barbies fabriquées en lin et feuille de seigle dans un CAT dans un but développement durable et en partenariat avec Max Havelaard Asie du sud-est, non, y a moyen ? ?

Bernard a dit…

Cruel dilemme ! C'est ne plus procréer ou la solution finale pour les plus de 60 ans (sauf pour moi bien entendu) ?

Won, Philippe et Raphael a dit…

y a pas a dire...le monde part en couille...

ღ ♥ ♥ ♥ nessa ♥ ♥ ♥ ღ a dit…

du moment qu'on nous laisse le choix ...je pense que le phénomène de mode est tres dangereux car il peu fortement influencé des individues qui peut être le regretteront plus tard ou qui auront des rejetons à 65 ans avec l'évolution de la science ce qui n'est pas beaucoup mieux ...

merci pour cet article très interessant

mtislav a dit…

Je vois que tu as pensé au logo à apposer sur l'automobile. Je suggère un slogan pour l'accompagner : "Bébé par-dessus bord".