21/04/2011

Soyons Brut !

Tandis que le président veut absolument instaurer une prime dans les entreprises de plus de 50 salariés, certains soulèvent l'idée, qu'à gauche, même chez les blogueurs on a pas de solutions...les blogueurs ne sont pas là pour apporter des solutions, sauf ceux qui auraient un mandat électoral ou une responsabilité politique quelconque...de toute façon personne n'écoute les blogueurs !
Néanmoins, je vous soumets une idée, comme on lance un galet à la surface de l'eau, qui sait elle fera peut-être des ricochets :
Si j'avais mon mot à dire, que j'étais le chef qui décide pour 65 millions de français, je déciderai afin d'augmenter le pouvoir d'achat, non pas d'instaurer une prime ( idée farfelue et qui ne touchera en réalité qu'une poignée de salariés ) mais d'instaurer le paiement des salaires les plus bas en brut et non pas en Net, par exemple le smicard toucherait 1365 € sur son compte, et non 1073 €... grosso modo 300 euros de plus, soit 3600 € annuels, c'est autre chose qu'une prime très hypothétique ( gageons que les entreprises concernées trouveront le moyen de contourner l'obstacle pour ne pas verser la prime aux salariés !)
j'entends déjà des oui, mais...
Au lieu de verser 300 € à l'État, l'entreprise donnerait cet argent au salarié, donc pour elle  pas de coût supplémentaire lié à cette mesure. Une exonération des charges salariales qui serait reversée au salarié...
Quant à l'État, qui aurait un manque à gagner, je lui suggère d'augmenter les impôts de certains qui ne paient que 4% sur leurs revenus pharaoniques, d'autre part, il pourrait supprimer complétement le bouclier fiscal, remettre l'ISF à son taux original, taxer les groupes du CAC 40 qui brassent des milliards...bref qu'il se débrouille à aller chercher l'argent là où il se trouve !

6 commentaires:

Eve a dit…

Alors il y a un truc que je n'ai pas compris ou mal entendu, les entreprises qui "joueront" le jeu toucheront à leur tour une prime pour l'avoir fait ... c'est comme un béret, ça n'a pas de sens. En attendant la femme la plus riche de france paiera 40 % d'impôts en moins, elle est pas belle la vie ? mais elle a refusé une aide à ce pauvre maire qui veut rénover son hôpital, faut pas déconner !

Nicolas a dit…

Même si l'idée peut paraitre saugrenue, c'est effectivement la seule solution pour augmenter le pouvoir d'achat : la réforme fiscale, imposant progressivement tous les revenus pour contrebalancer des exonérations de charge sur le travail.

bernard a dit…

Non seulement l'idée est saugrenue, mais le MEDEF en rêve..Il ne faut pas oublier que le salaire brut est un salaire socialisé, c'est à dire que le salarié verse une partie de son salaire pour financer la protection sociale solidaire. Cette partie est reversée par l'employeur qui la retient sur sa fiche de paye. Ces cotisations ne sont pas des charges pour l'employeur, contrairement au discours ambiant. Les seules "charges" sont les cotisations patronales (1/3 pour l'employeur, 2/3 pour le salarié) qui servent à la protection sociale dont il profite également.
Changer ce système, c'est casser définitivement la Sécu qui est un système collectif. Et qui peut penser sérieusement qu'un SMICARD qui est dans le rouge tous les 10 du mois, affecterait une partie de son maigre revenu pour une assurance sociale ?
Le seul moyen d'augmenter le pouvoir d'achat, c'est d'augmenter les salaires ! Certes, il faudra diminuer les profits du CAC 40, mais ça ne me semble pas scandaleux comme idée, car sans intervention humaine il n'y a pas de richesse produite (PIB) et il semble donc normal de rémunérer ceux qui ont participé à cette création de richesse à leur juste niveau

iboux a dit…

@bernard tu devrais faire un blog pour partager tes connaissances dans ce domaine ! on a jamais assez de blogueurs, de gauche !!

Romain / Variae a dit…

Une gauche sans politique salariale n'est pas une gauche digne de ce nom.

Bernard a dit…

@iboux : j'y pense, j'y pense...