24/04/2011

De l'art de la baffe

Je viens de lire que le député maire socialiste de Villeneuve-sur-Lot a giflé un jeune qui l'avait insulté et bousculé, la gifle étant selon lui un moyen de calmer le jeune effronté qui fut efficace, et rajoute-t-il : " Comme maire je n'avais pas le droit de reculer car à travers ma personne c'est la collectivité que l'on agressait "

"ô mon dieu ! un socialiste qui baffe un jeune mais où va-t-on ma bonne dame ?! " c'est vrai qu'on imagine plus un mec de droite en baffeur, nous à gauche on est gentil, pacifistes, un peu du style à tendre l'autre joue...et tout ça en étant bien souvent pas catho pour deux sous, allez comprendre !

Mon avis est que la baffe est un moyen adapté lorsque la communication verbale ne fonctionne plus, je serai plutôt partisane dans ce type de situation exceptionnelle du " d'abord la baffe, et après la discussion " Il me semble que Bayrou a expérimenté lui aussi cette méthode...il n'y a que notre président pour s'être laissé aller à des écarts de langage le mettant au niveau de son agresseur, perdant du même coup le bénéfice et le panache qu'aurait eu une bonne baffe des familles.
Cependant il ne faut point abuser de la baffe, claque et autre torgnole à tous propos, ou bien elle perdra son sens symbolique de punition de la transgression, le geste infamant n'aura plus d'effet si vous devenez un serial baffeur, un maniaque de l'aller retour dans la tronche..

Bon certains diront  "oui mais la baffe est violente "...oui, c'est le but d'une baffe ou alors on choisit d'opter pour un gros poutou, une franche poignée de main, une accolade, mais je doute que monsieur Cahuzac qui a dû probablement subir " oh vas-y toi, qui t'es pour me traiter, retourne chez ta mère et va te faire enc...." aurait pù répondre par une accolade car là le jeune effronté lui aurait dit " oh mais tu serai pas un putain de pédophile, toi ?! " bref, le choix de la baffe était me semble-t-il le plus judicieux...

Il aurait pu choisir le coup de pied au cul si le jeune lui avait tourné le dos au lieu de le charger comme un taureau, mais là encore l'art du coup de pied n'est pas à la portée de tout le monde, il demande une souplesse indéniable, et qui plus est, un sens du timing évident, il faut de plus bien viser, car le coup de pied trop tôt ou trop tard atterri en général dans le vide, donnant à celui qui l'envoie un air profondément ridicule ce qui n'est pas l'effet recherché par un député maire, PS de surcroit qui vient de se faire traiter de tous les noms d'oiseaux par un jeune con !

En attendant j'ai trouvé une commune d'accueil pour Mr Cahuzac, le village de " La Baffe "...

7 commentaires:

Won, Philippe et Raphael a dit…

on devrait remettre la baffe au gout du jour!! Et éduquer certains parents sur ce sujet!...Et je ne suis pas de droite!

iboux a dit…

@won certains enfants manquent à mon sens non pas de claques mais de temps éducatif avec leurs parents, de discussions instructives, de bons moments aussi...ainsi que de limites, la limite est vécue par certains parents comme une preuve de non amour, alors que c'est tout le contraire, les limites structurent le " surmoi " des futurs adultes qui doit s'équilibrer avec le "ça", c'est freud qui le dit :-)

quand je parle de la claque c'est surtout pour dire que si un type me cherchait noise en m'insultant, même s'il était "jeune" il lui en partirait une ;-)

El Camino a dit…

Ce jeune branleur méritait largement sa baffe!

Graphisme a dit…

Alors..baffe ou pas baffe ?

iboux a dit…

@EL CAMINO oui :-)
@graphisme oui y'a des fois c'est baffe, au chocolat pour pâques...

Bernard a dit…

En rentrant hier soir d'un WE complètement déconnecté de l'actualité, je suis resté totalement ahuri en découvrant cette histoire de baffe qui faisait la une du 20 heures...Si je comptais le nombre de baffes que j'ai reçues et aussi les quelques unes que j'ai distribuées, je me dis que j'ai tout pour être un homme célèbre !

iboux a dit…

@bernard tu pourrai être une star de la baffe :-) mais là pour l'instant c'est cahuzac le champion en titre !
mais effectivement c'est une tempête dans un verre d'eau, qui m'a fait marrer sur le coup, mais dont on se fout en vérité :-)