10/11/2010

je boycott les caisses automatiques et vous ?

 
Comme tout le monde, je fais mes courses au supermarché, et il y a déjà quelques temps je me suis piquée une crise en voyant apparaitre des caisses automatiques dans plusieurs lieux de vente de mon département.

à titre d'anecdote, un soir d'été, proche de l'heure de fermeture, j'avais deux trois achats dans les mains, des oublis de dernière minute : Je me mis à faire la queue patiemment, et que ne fut pas mon effarement de voir que les caisses à "présence humaine " étaient fermées au fur et à mesure, et que la direction nous conseillait fortement d'aller nous occuper de nos achats, nous mêmes, aux caisses automatiques...
Je précise que je boycott les caisses automatiques !
J'ai donc refusé d'y aller et suis restée sagement dans ma file, histoire de discuter avec la caissière, cet être humain à qui on accorde royalement un CDD de moins de 20 heures, payé des cacahuètes...
L'avis de la caissière était le même que le mien, me disant qu'elle était inquiète pour son emploi, qu'elle en avait besoin, qu'avec la multiplication de ces caisses, des contrats de travail ne seraient pas renouvellés, disparaitraient...Elle espérait du soutien de la part des clients...

Alors je voudrai dire que je trouve ce système purement inadmissible et révoltant, non seulement il a un impact déplorable sur des emplois, déjà précaires, de plus en tant que client je vous rapelle que vous vous retrouvez avec ces caisses à passer vos articles vous mêmes, à faire votre paiement, à mettre dans vos sacs, mais vous n'avez aucun avantage !
Pas de baisse de prix sur vos articles alors que vous faites le boulot que faisait  auparavant la caissière. De plus, ces caisses automatiques qui remplacent des personnes physiques ne sont pas sujettes aux cotisations sociales, elles ne cotisent pas pour la retraite ou la sécu...
Ainsi les supermarchés ont trouvé le moyen de réduire encore leurs effectifs sur notre dos, toujours plus de bénéfices et toujours moins d'emplois dignes de ce nom !

Les supermarchés soutiennent qu'il n'y aura pas d'impact sur l'emploi, que ce système est ludique, je leur répondrai qu'une personne qui surveille en moyenne 4 caisses automatiques ne me donne pas l'impression de renforcer l'emploi, quant au côté ludique, quel malheur si les français n'ont plus de nos jours que ce type de divertissements à se mettre sous la dent !
Donc lecteurs, soutenez vos caissières : Faites comme moi  
boycottez les caisses automatiques !

12 commentaires:

Bernard a dit…

Moi aussi je boycotte, comme je boycotte ces établissements les dimanches et jours fériés. En plus avec ces caisses automatiques, c'est le client qui travaille gratos pour le patron ! Quant à l'argument de la diminution de la pénibilité, celle-ci aura en effet complètement disparue, lorsqu'il n'y aura plus que ce genre de caisses dans ces magasins !Et le bénef du taulier explosera au CAC 4O !

Vallenain a dit…

Je ne sais qu'en penser. Mais je ne m'attendais pas à d'autres réactions de la part de gens de gauche ^^

Je vois les caisses automatiques aux stations-service, c'est cool non ? Tout comme les distributeurs automatiques de billets ou encore les distributeurs de café/bonbons.

L'automatisme c'est notre époque. Le but étant d'arriver à faire faire à des machines ce que l'on faisait faire à des humains : où est le soucis ? Oui pendant un temps ça va supprimer des postes, mais lorsque la prochaine génération n'aura connue que ça, ils n'y verront aucun problème, aucun.

Le seul truc qui me gêne, c'est que c'est à nous de bosser pour payer nos courses, il faut qu'ils trouvent mieux !

isabelle B. a dit…

@bernard bravo !

@valllenain le problème c'est que tant qu'il n'existera pas de "revenu de vie " un minima qui soit un droit pour chaque être humain cette planète, il faudra du boulot rémunéré pour que les gens survivent, si on veut robotiser notre société, soit, mais on ne peut exclure une partie de la société en supprimant leurs emplois sans leur donner d'autre alternative que 1°le chômage 2°le RSA et 3°la rue !

Mans83 a dit…

Moi aussi je boycott car je préfère avoir quelqu'un en face de moi. En ce qui concerne l'emploi, il reste des personnes pour aider autour de ce type de caisse et ces machines ont aussi besoin de main d'oeuvre pour leur fabrication et la maintenance, il faudrait pouvoir calculer le nombre d'emploi perdu et nombre d'emploi créés ...

Laurent a dit…

j'ai longtemps été caissier et quand j'ai vu arriver ces collègues automatiques, mon sang n'a fait qu'un tour
ludique, mon c--
on fustige les casseurs, pour moi, les casseurs ne sont ceux que l'on veut bien nous montrer...

isabelle B. a dit…

mans83 l'impact sur l'emploi se fera sur le temps, ne nous leurrons pas,une fois le public habitué, les caisses traditionnelles se feront de plus en plus rares...

Laurent, merci de ton message !

Nicolas a dit…

Vallenain,

Tu te trompes (et j'en ai fait des billets).

Taulière,

Pas du tout d'accord. Et en plus je ne suis pas Don Quichotte : ça finira par arriver. Dans cinq ans, en plus, les produits seront équipées de puce "RIFD" (ou autre) : le caddie passera donc en un clin d'oeil devant la caisse.

Surtout, je ne sais pas si tu te rends compte de ce que tu dis (je t'engueule pour rigoler, hein) ?

"toujours moins d'emplois dignes de ce nom !"

Tu trouves vraiment que caissière de supermarché est un emploi digne ce nom ? Passer toute une journée (souvent avec des horaires débiles, les gens faisant leurs courses entre 12 et 14h et après 18) à prendre des machins sur un tapis, les passer devant un lecteur et les déposer sur un autre tapis, tout en se tapant des problèmes informatiques, des petites vieilles qui ne savent pas compter, des gros cons qui ronchonnent... Le tout pour 8€50 (brut) de l'heure. Tu appelles ça un emploi digne de ce nom ?

C'est au contraire, le progrès technologiques, qui permet d'éviter les boulots cons, qu'il faut encourager !

Par contre, c'est pour ça qu'il faut bien parler de baisse du temps de travail (parce qu'il est illusoire de croire qu'avec les gains de productivité - les caisses automatiques en représentent un - on pourra toujours inventer des nouvelles activités, ce qui, au demeurant, est parfaitement con : pourquoi créer du travail quand on a pas besoin de produire).

C'est pour ça, surtout, qu'il faut s'interroger sur la répartition des richesses.

Ce que personne, à droite ne fait.

Alors si, comme toi, les militants de gauche prennent le problème par le mauvais côté, on est mal barrés...

isabelle B. a dit…

quand je dis digne de ce nom, je parlais de CDI, à temps plein ce que souhaitent beaucoup de caissière ( travailler plus gagner plus ;-)...bref, mon propos n'était pas de porter un quelconque jugement de valeur sur le métier, c'est un boulot difficile, pénible, répétitif, mais qui apporte un revenu à des gens qui seraient sans emploi...et beaucoup de caissières ne sont actuellement pas en situation de philosopher sur le sujet, elles ont des gosses à élever !

alors travailler moins pour que tout le monde aie du boulot, ok, qu'on répartisse les richesses pour que tout le monde aie un revenu ( revenu universel d'existence )ok aussi ! mais je vois mal la gauche actuelle, proposer quelque chose d'aussi révolutionnaire que le revenu universel ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle )
PS: je ne suis pas militante, je suis blogueuse et je critique aussi la gauche quand je veux , na !

Dom a dit…

On avait pas dit la même chose des pompistes ?
(ah le temps béni du "je vous fais les niveaux ptite mademoiselle ? Super ou Diesel ?)
Les pompistes, y en a plus dans les stations, désormais ce sont nos mains qui puent, pour autant, on y a gagné quoi ? du temps ? je ne crois pas.
Et je ne trouve pas cool, non, les caisses automatiques des stations services, sauf après la fermeture, quand je sais que ça m'évitera la panne d'essence.

Je vis dans un pays où il y a même des gens qui gagnent leur vie en mettant tes courses dans des sacs, des petits métiers, mal payés, mais qui les font vivre.
D'accord avec Nicolas quand il demande si c'est un boulot digne de ce nom, mais ce boulot, ici par exemple, c'est une nécessité.

Et je boycotte les caisses automatiques, aussi.

isabelle B. a dit…

@Dom d'accord avec toi sur la notion de nécessité ! on m'a rapporté qu'au japon, il y a aussi pleins de petits métiers tels que ceux dont tu parles, pas des métiers géniaux au point de sauter au plafond, mais qui permettent à beaucoup de garder la tête hors de l'eau...
avec cette histoire de retraite à taux plein à 67 ans, les gens qui auront craqué avant cette date, seront peut être bien obligés de trouver ce type de petits boulots pour boucler leurs fins de mois...
au fait ravie de te voir par chez moi :-)

Océane a dit…

Je n'utilises pas les caisses automatiques et c'est pas près d'arriver !

isabelle B. a dit…

@océane on est nombreux dans ce cas et tant mieux, moi j'aime trop bavarder pour qu'on me colle devant un ordi pour mes courses !