29/11/2010

la burka non, la parka oui !

Une SDF est morte de froid à Marseille, c'est un fait avéré on peut mourir à cause du froid en France. Néanmoins, il existe des hébergements d'urgence pour venir en secours des sans abris, et qu'apprend-on en lisant Libération ce matin, je vous le donne en mille : Des sans-papiers SDF sont refusés dans les centres d'hébergement !

Dans le Point, on nous explique " que dans un un courriel d'une administration préfectorale du Calvados, la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), à des associations déplore de voir de telles populations abritées, précisant : "la DDCS avait clairement annoncé que les déboutés ne seraient plus pris en charge dans les dispositifs d'hébergement." le reste de l'article vous explique que pour l'accès aux hébergements d'urgence, on fait une distinction entre le public de droit commun et les sans-papiers, les premiers étant prioritaires. Les associations gérant les accueils d'urgence ne sont pas là pour trier les sans-abris et faire le sale boulot de l'administration !

Cette pratique non seulement est discriminatoire mais touche le fond en matière de droits de l'homme : Comment peut-on claquer la porte au nez d'un être humain, en sachant qu'il va crever de froid dehors ? N'est-ce pas le comble de l'inhumanité, de l'horreur ? N'est-ce point un crime contre l'humanité ?

Dans tous les cas, c'est un cas caractérisé de non assistance à personne en danger dont l'État se rend coupable dans l'indifférence générale.

Les sans-papiers sont avant tout des hommes, des femmes, des enfants qui ont des droits comme tous les êtres humains de cette planète, et il serait temps que notre pays si prompt à donner des leçons de morale en matière de droits de l'homme mette en application ses beaux principes !

En France, on a interdit la burka, symbole d'oppression de la femme, mais on vous conseille vivement à la place une grosse parka...

Dans cette vidéo notre président a promis de ne pas abandonner les opprimés de par le monde, demandons lui de ne pas abandonner ceux qui meurent de froid, aujourd'hui, dans les rues de France !


2 commentaires:

Nicolas a dit…

Lamentable...

Le coucou a dit…

Voilà un coup de gueule justifié. Quelle saloperie de société on veut nous imposer !