14/01/2011

si zemmour se taisait

Nous assistons actuellement à un paradoxe à propos de la liberté d'expression qui mérite reflexion...
Un journaliste, Zemmour, se retrouve devant la justice pour des propos racistes qu'il a tenu à la télévision où il a expliqué " Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs ou arabes. C'est comme ça, c'est un fait ! "
Il reçoit le soutien à droite et à parfois à gauche des ardents défenseurs de la sacro sainte liberté d'expression.
Liberté qu'on a pas hésité à fouler au pied dans d'autres occasions, lors du renvoi de Guillon, de Porte par exemple, ou lors des "affaires" qui ont touché certains membres du gouvernement et que les journaux ont "osé" traiter dans leurs colonnes récupérant ainsi l'étiquette de " fascistes"...
On peut donc en déduire que la liberté d'expression peut s'exprimer dans notre pays selon des principes à géométrie variable :

Aujourd'hui, 22% des français sont d'accord avec les thèses de l'extrême droite, dont une part importante des électeurs UMP. On en conclut que les idées de Zemmour ont le vent en poupe, et que donc dans l'esprit électoraliste qui règne ces temps ci, certains considèrent qu'il devrait pouvoir les disséminer comme une espèce de virus dans les esprits déboussolés de certains citoyens qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Je me demande où va un pays où les partis ne portent plus des idées, un idéal de société, avec des principes intangibles, mais se laissent porter par des concepts aux relents effrayants de haine, d'injustice, d'inégalités.

Certains à gauche se laissent tenter par une dérive à droite pour récupérer des voix, à droite on pousse toujours plus loin le bouchon pour répondre aux angoisses de son électorat. Angoisse savamment orchestrée à coup de politique sécuritaire, de mise en avant de faits divers les plus sordides les uns que les autres, et d'une politique identitaire lamentable.

Zemmour n'est qu'un outil de plus dans cet arsenal, il sert à banaliser un discours, à le rendre "politiquement correct " au nom de la liberté d'expression : " Si on laisse un journaliste dire ça à la télé Georgette, ben c'est pt'être bien que c'est un peu vrai, hein ? " Le français ne réfléchit plus, on réfléchit à sa place, et zemmour se charge même de lui mâcher le travail pendant le repas du soir !

En pointant l'étranger comme source de tous les maux, de toutes les violences, il tente de faire oublier que le problème majeur est avant tout le manque de moyen de la justice, de l'éducation nationale, de la faiblesse de notre système de formation à l'emploi, du problème de chomage, de la misère qui gangrène notre société avec 8 millions de pauvres en France, le problème de salubrité morale qui existe dans la classe politique.

Si zemmour se taisait, cela lui laisserait du temps pour réfléchir à l'énormité de ses propos.

La haine de l'autre n'est-elle pas la limite morale que doit s'imposer la liberté d'expression pour pouvoir continuer d'exister pour tous ?

6 commentaires:

Nicolas a dit…

Dans mon billet d'hier, je propose tout simplement de ne plus le regarder... (ni l'écouter)

isabelle B. a dit…

c'est ce que je fais pour ma part je boycotte toute émission qui le diffuse !

solveig a dit…

Il joue de la haine sur tous les
tableaux et sa misogynie me gêne
autant que ses propos racistes.
Le boycott, oui ...

isabelle B. a dit…

oui @solveig j'avais écris un billet sur sa position sur les femmes et l'avortement...

Bernard a dit…

Je boycotte toutes les émissions qui sont animées par ceux qui veulent piquer une partie de notre cerveau disponible pour nous fourguer leurs saloperies...et je me rends compte que je ne regarde plus pratiquement la télé! Au fait, Zemmour, c'est qui ?

isabelle B. a dit…

@bernard on peut vivre sans ce type télé, c'est même recommandé :-)