25/01/2011

ne perdons pas le self-control qui nous reste...

Je cite le blog de David " Les blogs influents en France risquent de recevoir la visite de la répression des fraudes (DGCCRF) cette année, ou au moins d’être contactés par celle-ci. En effet, Frédéric Lefebvre, (...), veut mettre un terme à la pratique répandue sur divers sites internet de mettre en ligne de faux avis de consommateurs pour faire en réalité la promotion des produits et services d’une entreprise " ( oui grosse citation mais il explique bien...)

Ah!!!! ça commence, le tic de la vérification, la maladie du contrôle : Qui dit Quoi, Pourquoi, Pour qui...bien sûr pour protéger le consommateur ! " vous ne voudriez quand même pas qu'on laisse le consommateur se laisser tromper ! " ben non, bien sûr, on veut pas mais...

Je ne veux pas passer encore pour l'avocat du diable mais gageons que le lecteur, potentiel consommateur, est tout à fait à même de repérer avec un soupçon de jugeote les billets sponsorisés, et autres publi-rédactionnels qui jalonnent la blogosphère, quand on lit par exemple " oh les filles je me damnerai pour avoir cette cafetière what else ! " c'est un peu téléphoné, on se doute qu'il y a un ex-docteur fort séduisant derrière qui tire les ficelles, ben oui, qui irait se damner pour une cafetière, hein ? pas moi j'en ai déjà une...par contre pour boire un café avec le docteur là, j'dis pas...bref je m'égare !

Quoiqu'il en soit, ignorant tout ou presque de ce domaine du publi-rédactionnel, je n'ai pas d'avis fiable sur cette question ( ben oui des fois j'ai pas d'avis, c'est rare...) si ce n'est que cette manie du contrôle qui règne actuellement dans les hautes sphères me picote entre les oreilles, ce qui n'est pas bon signe.. la porte est ouverte pour contrôler le publi-rédactionnel afin de protéger le consommateur, alors je pose la question à quand le contrôle des blogs politiques qui donnent un avis qui serait à même d'ouvrir les yeux des électeurs encore endormis à l'heure actuelle ?

A quand la création d'un organisme de répression des idées à contre-courant afin de protéger le citoyen de toute réflexion néfaste pour son petit cerveau ? oh...c'est déjà fait...bon...
La tentative de loi contre l'anonymat du blogueur a avorté mais la loppsi fera son boulot, d'une façon plus efficace, puisque des sites pourront être " black listés " par l'autorité administrative sans contrôle d'une autorité judiciaire.

" La dictature c'est tais toi ! et la démocratie cause toujours ! " On en est où à votre avis ? ne me le mettez pas en commentaire, faut que je commence à surveiller mon contenu de façon " préventive" si vous voyez ce que je veux dire...

oui je sais le début de mon article était vaguement drôle avec le passage sur le mignon docteur et puis là ça tombe dans la tragique.....

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Pas d'accord !

On peut pas d'un côté dénoncer les campagnes de publicité mensongère, les méchantes entreprises qui ont des procédés abusifs et laisser des blogueurs rémunérés faire n'importe quoi...

Il y a des lois qui protègent les consommateurs, il faut les respecter. A partir du moment où le blogueur choisit de gagner de l'oseille avec son blog, qu'il assume.

Le débat avec l'anonymat des blogueurs n'a rien à voir, les blogueurs sont déjà dans l'obligation légale de donner leurs vraies coordonnées à l'hébergeur, les agissements de Masson cachaient autre chose.

isabelle B. a dit…

@grrr Nicolas ;-) mais oui faut pas que les blogueurs abusent, mais y a peu de blogueurs qui gagnent de l'argent avec leur blog, et la plupart d'entre eux spécifient quand ils font un billet sponsorisé...mais tu as raison le débat est double, l'un touche le commerce, l'autre la liberté d'expression, néanmoins cette intervention de contrôle intervenant au moment de la loppsi 2 est troublant je trouve, chef :-)