30/04/2010

ma brunitude est de retour !

je parle beaucoup d'actualités sur ce blog, avec plus ou moins de clarté ou de bonne foi, mais aujourd'hui un petit billet plus perso, pour fêter le 1er mai, le travail, le muguet et ses petites clochettes...

Les cheveux blancs, ça arrive d'un coup, on s'y attend vaguement mais quand ils sont là, on est tout de même étonnée, choquée, voire même révoltée ! Or demain c'est l'anniversaire de mon petit frère qui commence lui aussi à être grandet, du coup je bataille ce matin avec mes cheveux blancs, histoire de lutter contre le vieillissement ambiant... Mais, au fil du temps je suis devenue allergique à ces produits chimiques, ce qui fait bien sûr, que j'avais deux alternatives soit assumer le blanchissement prématuré, soit trouver une solution plus écolo, bon, je l'ai trouvée, sans amoniac, sans résorcine, super, sauf que le résultat n'est pas toujours au rendez-vous, je crains le pire tandis que j'attends la fin des 35 minutes qui me sépare de ma brunitude légendaire.
Toute à l'heure, je vais soit faire "oh ! j'ai rajeunit de 10 ans ! " ( très optimiste comme vision ) soit je vais dire " et merde, je ressemble à rien ! " ( et là je vais râler dans les oreilles de lolobobo toute la journée... le pôvre ! )
Lolobobo qui lui comme beaucoup de mâle semble assumer fort bien ces premiers cheveux blancs, malgré mes tentatives pour l'entrainer dans mon salon de coiffure personnel afin de lui faire une petite " mousse ", il me regarde la plupart du temps d'un air navré, méfiant, et même un air qui semble dire " essaie un peu pour voir ! " du coup, je n'insiste pas, après tout ce sont ses cheveux j'ai déjà bien à faire avec les miens !
donc demain anniversaire, de mon sémillant frère que je salue ( s'il me lit ) au passage, et dont la venue au monde a été un joli cadeau pour sa grande sœur, qui lui donne toujours son avis bien qu'il ne me le demande que rarement...
Demain, je vais distribuer comme chaque année du muguet, dont j'adore le parfum, en espérant qu'il portera bonheur aux personnes que j'aime ( celles que je n'aime pas n'auront pas de muguet, faudrait être con pour acheter un porte bonheur à quelqu'un qu'on peut pas blairer, sauf sa belle mère, là on a pas trop le choix, sauf que moi je n'ai pas de belle mère, et si j'en avais eu une, peut-être que je l'aurai aimée, allez savoir ! )
ça y est le verdict est tombé, ma couleur est réussie, ouf, bon je vous laisse parce que moi je vais manger avec un blogueur influent breton, Yann qui vient d'écrire un billet sur Paimpol que je vous recommande !

1 commentaire:

Lolobobo a dit…

Alors que j'entends dans le lointain le bruit du séchoir, je sais par avance que tu vas être belle, et même si tu ne l'étais pas, la prudence (et ma couardise naturelle) m'empêcherai de dire a une femme qui vient de passer 3/4 d'heure devant un miroir que le résultat est plus que bof...

quand à la petite mousse, ne m'en veux pas, je la prendrai avec Yann à l'apéro...