04/06/2011

la pilule pour faire passer la pilule, de la vie

Incroyable ! Je viens de lire dans le journal des inrocks cette info démentielle bien que diablement séduisante : " Des chercheurs de l'Université de Montréal travaillent sur une pilule d'un nouveau genre qui permettrait d'atténuer les émotions négatives liées à un souvenir douloureux..." 
 
Un médicament pour effacer les mauvais souvenirs.. et moi qui pensais devoir attendre de sucrer les fraises pour oublier les mauvais moments de ma vie, c'est génial ! Un Alzheimer en pilule, il fallait y penser !
Donc dans ma liste oublier le quinquennat de sarko, c'est possible docteur ? Vous me retirez tout ça de ma mémoire, les déclaration de nos différents ministres de l’intérieur, les mesures contre les roms, le bouclier fiscal, l'affaire woerth-bettencourt, le fétichiste du pied, "le casse-toi pôvre con ", zemmour n'aurait jamais existé...
Effacez la casse de l'éducation nationale avec cette sale histoire de suppression de 16 000 postes, enlevez aussi la réforme des retraites, tant que vous y êtes retirez aussi le souvenir de la base élèves qui fichent nos gamins, la grippe A et la pseudo pandémie, fukushima, Justin bieber et lady gaga...mon dieu je ne pensais pas que la liste serait si longue !

...J'y pense, on retire aussi cette histoire de sofitel, ça fait désordre dans les souvenirs d'une nana de gauche...On va supprimer les trahisons diverses et variées, les coups bas, les décès..je me sens déjà mieux, plus légère...


Le journal cite neuropsychiatre Boris Cyrulnik qui dans un entretien sur France Info a précisé : " Si on n'efface pas les souvenirs avec les médicaments, les gens les effacent eux-mêmes avec l'alcool, le déni ou le refoulement " si c'est pour être bourrée, neuneu et refoulée moi je préfère la solution ptites pilules amnesiante et être seulement neuneue !


Je me demande s'ils vont inventer une pilule pour créer de nouveaux souvenirs...


2 commentaires:

GodsaveMathou a dit…

M'ouais, bof. Je suis pas convaincue. Tu en prendrais, si elle venait à être sur le marché?
Moi, je pense pas. Pas du tout même. Si on peut faire quelque chose sur le cerveau, le corps n'oublie pas forcément, si?
Et si on en abuse de cette pillule, ça deviendra un vice comme tous ceux cités dans ton article. Et puis on peut toujours oublier, ça n'enlèvera rien aux faits.
A creuser mais ça me paraît louche cette histoire.

bembelly a dit…

J'attends la pilule pour oublier les souvenirs du lendemain...
Hips! Santé!

Ah, aussi pour oublier les "vestes" prises..
Puis, à l'attaque! ( je me plante, pilule, et je recommence etc..)