11/05/2011

épouse Dutroux : le croquemitaine bientôt en France ?



Je ne prend que rarement le temps de donner mon avis sur les faits divers, mais là, une histoire a dépassé les bornes de l'admissible.

Lorsque j'ai lu que l'épouse du tristement célèbre Marc Dutroux allait être libérée, et planquée dans un couvent en France, j'ai cru sur le coup à une mauvaise plaisanterie.

Cette femme, institutrice à l'époque, complice des enlèvements et viols de son mari( plusieurs enfants âgées de 8 à 18 ans ), a laissé mourir deux fillettes de faim et de soif.

Condamnée à 30 ans de prison, on s'attendrait à ce que le diable incarné dont la dangerosité n'est pas à prouver étant donné son parcours, reste loin du monde, loin de la société, et surtout, loin des enfants...au moins durant 30 ans ! Et bien, Non !

Je ne suis pas en colère, je suis en rage.

Le ministère de la justice française va-t-il accepter l'inacceptable, qu'elle soit cachée dans un couvent en liberté surveillée en France ?

Pour dévier sur un sujet plus politique, je souligne que les gesticulations grotesques du petit président qui nous a bassiné depuis 2007 à propos des histoires de récidives, de sécurité via la loi hadopi, et de pédophilie sur le net, n'a pas en quatre longues années été capable de proposer une loi, simple, efficace contre ce type de situation. 4 ans !

Pondre une loi châtiant les pauvres malheureux qui touchent le RSA, ou perdre des semaines ou des mois sur un débat stérile à propos de la laïcité ou de l'immigration est le seul domaine où il semble exceller !

Cette droite qui s'est autoproclamée championne de la sécurité, est incapable d'édicter un texte prévoyant le réel enfermement des prédateurs sexuels à VIE, dont on sait d'expérience qu'ils ne peuvent s'empêcher de récidiver et qu'ils ne sont pas soignables comme le prouve l'affaire du viol de la petite marseillaise de 4 ans par un pédophile suivi par un psychologue, il y a un mois.

Oui, je suis de gauche et contre la peine de mort, mais être de gauche ne signifie pas tout accepter.

Cet État de droite est incapable de donner des solutions même en matière de sécurité, on se demande bien à quoi il sert, si ce n'est à s'acharner sur des catégories qu'il désigne comme tête de turcs !

La seule réponse en matière de sécurité a été la multiplications des caméras de surveillance (affaire juteuse pour certains 'il en est...) alors que les pédophiles ont leur propres caméras pour filmer leurs actons qu'ils peuvent visionner à loisir à leur sortie de prison au bout de quoi, 2, 5 ans ? Pas cher payé la vie d'un enfant quand on y pense...

La gauche doit à mon sens s'emparer de ce problème, ce n'est pas faire preuve d'inhumanité que de rendre justice et de protéger ses enfants de la dangerosité prouvée de ces prédateurs, c'est faire preuve de présence d'esprit et d'instinct de survie !

La gauche doit le faire non seulement parce que le problème est réel mais aussi parce que ne pas s'en emparer c'est laisser le champ libre à l'extrême droite sur ce type de débats où elle prône le retour à la peine de mort.

Les prédateurs sexuels ne sont pas des criminels comme les autres, ils ne peuvent, ni ne doivent bénéficier des remises de peines comme tout à chacun.

On ne peut comparer le meurtre par une femme battue qui lasse de se prendre des coups de poings dans la figure finit pas asséner un coup de poêle mortel à son cher époux et le meurtre par un homme ( ou d'une femme ) qui après avoir repéré, traqué, enlevé, torturé, termine par tuer son énième petite victime.

Au lieu de s'appesantir sur le traumatisme de la prison sur le mental d'un pédophile, ne pourrait-on se pencher sur celui des enfants victimes dont la vie est modifiée à jamais ?

Le risque zéro pour nos enfants n'existe pas, il existe de nombreux pédophiles, non repérés, tapis dans l'ombre, contre ceux là seule notre vigilance de parents peut faire la différence, mais nom d'un chien pour ceux qui ont été détectés par la justice qu'on agisse enfin et qu'on stoppe leur course meurtrière.

7 commentaires:

Eve a dit…

Quand j'ai appris ça hier soir, les bras m'en sont tombés et j'ai la même réaction de colère que toi. Quel affront cruel pour les parents de toutes ces petites victimes, et des victimes elles-mêmes. Un couvent ... non mais franchement, qui peut penser qu'elle va passer le reste de sa vie à prier ? et même, qui lui pardonnerait ce qu'elle a fait ? il faut qu'elle trouve du boulot, j'espère que personne ne lui en donnera un, face à ça je deviens méchante. Je ne suis certes pas de droite, mais crois-tu vraiment que la gauche ferait mieux ?

Modeuse a dit…

Je comprend ce que tu dis, et dans une optique de généralité je suis d'accord avec toi ; les pédophiles reconnus devraient être sujet à un traitement judiciaire à part.

Mais pour le cas particulier de la femme de Dutroux je crois que cette femme n'est pas pédophile : certainement sociopathe voire psychopathe.

Son association avec Dutroux lui a laissé l'occasion de déverser sa folie sur de pauvres gamines et c'est horrible on est d'accord.
Mais si son chemin n'avait pas croisé celui de Dutroux, sa folle-dinguerie se serait exprimée sous une autre forme, peut-être aussi dramatique mais pas forcément vers des enfants.

Tout ça pour dire que cette femme est atteinte d'une maladie mentale (qui n'est pas la pédophilie) et que les malades mentaux ont besoin d'aide autant que d'enfermement s'ils commettent des crimes.

Si la réclusion de cette personne dans un couvent est accompagnée d'une aide psychologique et bien ça fait un esprit malade en moins sur cette terre, et ça c'est vraiment pas du luxe !

Bon je viens d'écrire un sacré pavé là, j'arrête ici !
Bonne journée.

iboux a dit…

@modeuse tout criminel est par définition dingue, faut-il être saint d'esprit pour tuer quelqu'un sciemment, mais néanmoins je ne comprends pas pourquoi elle n'exécute pas toute sa peine en prison avec un psy qui viendrait la voir...un couvent est-il adapté à une psychopathe, j'en doute...merci pour ton pavé :-)

@eve : la gauche a créé les polices de proximité que la droite a enlevé, pourquoi ne pourrai-elle pas être performante en matière de sécurité ?
le fond de commerce de la droite c'est la violence et la peur car ça leur permet de voter des lois liberticides avec l'accord d'une population effrayée !

Eve a dit…

Oh mais je ne dis pas que la droite est mieux, j'ai juste peur que la gauche ne soit pas à la hauteur non plus, dans ce genre de cas bien particulier s'entend, je ne parle pas de la sécurité en général.

Modeuse a dit…

"tout criminel est par définition dingue"
Je t'avoue ne pas être d'accord avec cette définition.
Je pense être (plus ou moins) saine d'esprit, pourtant je pourrais virer criminelle demain : mauvaise rencontre, mauvais choix, mauvaise passe...

Ce n'est pas normal que cette femme (ou toute personne ayant commis un crime) ne fasse pas la totalité de sa peine.
Mais qu'elle sorte au bout de 30 ans au lieu de 15 , à un moment quoiqu'il arrive elle se retrouve dehors.
Autant qu'elle aille se "planquer" dans un couvent où elle est encadrée plutôt que d'errer dans la nature non ?

Mais encore une fois je comprend que cette histoire suscite une vive émotion.

iboux a dit…

@modeuse c'est dur de définir la dinguerie :-) en fait mon probleme n'est pas là, c'est le fait que la peine ne soit pas effectuée...je ne suis pas sure qu'une bonne sœur soit formée pour encadrée une dingue, ou une criminelle.
ce n'est qu'une question d'émotion, c'est lié au problème que nos politiques remettent sans cesse en question les juges et leurs actions alors que ceux ci ne font qu'appliquer les lois votées par les politiques. à ceux là de modifier ces lois pour que certaines catégories de criminels dangereux et classiquement récidivistes ne puissent bénéficier des remises de peines.

olympe a dit…

c'est curieux cette idée du couvent pour remplacer la prison. on a l'impression de reculer de 250 ans