13/12/2010

cuisine électorale de Noël

Mes potes blogueurs sont d'humeur culinaire, entre la purée de Dadavidov, le sandwich à la dinde de Nicolas, le concours de Manu, ça doit être à cause de l'ambiance Noël, saumon, foie gras, buche au chocolat...je suis déjà au bord de la crise de foie !
Mais on ne m'aura pas à ce petit jeu, et  je compte me tenir le plus loin possible des fourneaux pendant les fêtes, là c'est dit ! Je préfère m'en tenir à la cuisine électorale...En effet, Steph a demandé a une bonne partie de la blogosphère de répondre aux questions suivantes " un pronostic électoral, en précisant quelle importance vous donnez au vote utile dès le premier tour, quelle en est sa conception ; si c'est voter pour le candidat socialiste, contre quelle(s) garantie(s) le feriez-vous ? "

Vaste programme...un pronostic électoral à l'heure d'aujourd'hui me semble hasardeux, on ne connait pas encore la totalité des concourants au titre suprême, les primaires du PS sont pour le mois de septembre 2011 ce qui est une aberration, une source de vaines discussions stériles et de perte de temps précieux...
Les écolo ne sont pas encore au point non plus mais Eva semble revenir sur le devant de la scène ce qui permettrait de donner un peu de corps à leur campagne sur des sujets économiques, européens et sociaux.
Je pressens qu'au centre nous allons assister à la multiplication des petits pains mais de mon point de vue le seul centriste qui ne se soit pas mouillé dans la politique absurde actuelle ( j'adore les euphémismes...)  est Bayrou , quant à la droite, qui sait une primaire serait intéressante pour être certain que les encartés de la majorité sont bien tous derrière le même homme, enfin ce que j'en dis moi...

Comme beaucoup j'attends de voir les projets qui vont être défendus par les uns et les autres pour me décider, mais je suis déjà bien fixée sur ce que je ne veux pas pour les années qui viennent !

Pour ce qui est du vote utile au premier tour, je suppose que pour éviter une mauvaise surprise, il vaut mieux voter dés le premier tour pour celui qui aura les épaules pour affronter un second tour. Si les votes s'éparpillent au premier tour à gauche et au centre droit, le risque est grand de se retrouver avec un second tour coloré à droite et à l'extrême droite.

Je ne crois pas que qui que ce soit puisse me donner des garanties, nous avons vu que les promesses électorales n'engagent personne, vous avez tiré un trait sur votre pouvoir d'achat, sur votre retraite à 60 ans, nous avons assisté à des violations répétées des principes de notre république ( c'est en large et en long dans mes billets de l'année qui vient de s'écouler ), alors des garanties de candidats, pffft !
Il nous faut un candidat "propre", inattaquable, et assez fort pour parer tous les coups, un candidat soutenu par une équipe qui sera prête à renoncer à ses propres ambitions pour réussir le défi de 2012, et surtout un candidat avec un projet solide qui redonne envie aux français de croire à un avenir un peu meilleur que celui qui se dessine sous le règne de celui dont on ne doit pas prononcer le nom...

2 commentaires:

Stef a dit…

Ta cuisine électorale finit comme une envie gourmande. Il me semble que la réalité aura bien moins de saveur ^^

DF a dit…

... dans l'attente de Noël, je viens de vous taguer - si le coeur vous en dit!

C'est ici:

http://fattorius.over-blog.com/article-tag-des-dix-questions-de-l-enfance-62953611.html

Bien du plaisir!