15/09/2011

une épine verte dans le pied de Hollande ?

J'ai entendu Hollande à la télé, dans un meeting, où il déclarait ouvrir grand ses bras aux verts, pour constituer, s'il gagne la primaire, s'il gagne les élections en 2012, un gouvernement avec eux.

Le problème c'est que Hollande ne me semble pas le candidat le plus vert parmi les roses, notamment sur le problème de la sortie du nucléaire, dans laquelle il s'est engagé à réduire de 75% à 50% la production d'électricité d'origine nucléaire à l'horizon 2025 ( la vache comme c'est loin...2025 ! ).
Loin de la sortie totale du nucléaire souhaitée par EELV et condition sine quanone d'un accord de gouvernement avec le Parti socialiste, cette position risque de freiner les élans, et embrassades fraternelles auxquelles on souhaiterait assister.
Ainsi de deux choses l'une, soit François met de l'eau dans son vin  sur le problème du nucléaire dont une majorité de français s'inquiète, soit il reste sur la même ligne, et risque dans l'hypothèse de sa victoire aux primaires de se retrouver avec des alliés distants et peu convaincus...
Un candidat très tiède sur ce sujet brulant, moi ça me refroidit...

Comme nous l'a montré il y a quelques jours encore l'accident nucléaire de Marcoule, cette sortie du nucléaire est un point essentiel, lorsque l'on voit par exemple qu'il n'y a qu'un prérimetre de sécurité de 10km autour de nos centrales en cas de pépin, ou même lorsqu'on apprend que dans le nord de l'Italie une alerte d'état d'urgence a été lancée en raison de l'accident français, puis un état de vigilance, alors que chez nous comme au bon vieux temps des nuages bloqués aux frontières, aucune alerte n'a été lancée que je sache dans les département voisins à la catastrophe.

Pour étayer mon propos je vous suggère la lecture de cet article sur la sécurité de nos centrales, et les plans prévus pour notre sécurité à tous : ICI et après un petit détour chez Arnaud, pour voir le petit classement des candidats à la présidentielle quant à leur engagement contre le nucléaire...( bon sauf qu'ils ont mis à mon avis par erreur Valls et Villepin dans les engagés alors que leur sortie du nucléaire ne serait prévue que pour l'horizon 2022 pour l'un, et dans 50 ans pour l'autre, des engagements purement fantaisistes à mon sens...)
Tout ça pour dire que Martine m'a l'air un peu plus motivée que François sur le sujet ! ( oui je les appelle par leurs prénoms, au cas où il m'inviteraient à boire le café à la comète, un jour, puisque l'endroit devient très pipole :-)

3 commentaires:

Nicolas a dit…

Heu... François Hollande est le seul à avancer des propositions concrètes pour la sortie du nucléaire, à savoir un année et un pourcentage. Les autres ont juste dit qu'ils s'engageaient à sortir.

isabelle B. a dit…

@Nicolas, si elle a évoqué un délai de 20 ans ( ce qui pour moi est encore trop long :-) de sortie progressive au mois de mai me semble-t-il et,
Aubry est pour la fermeture immédiate de Fessenheim et le non lancement de l’EPR nr2.

Nicolas a dit…

Propos de campagne. Seul Hollande a un vrai projet de sortie du nucléaire.

Mais on s'en fout, ça ne fait pas bander l'électeur.