03/05/2012

nicolas recalé à son grand oral

Hier, sarkozy avec son aplomb habituel nous assené que nul besoin d’améliorer l'encadrement de nos enfants à l'école puisque la France est la première dans le classement de L'OCDE en la matière : sauf que c'est archi-faux,
la France est dernière ! ( voir ici)...
Il a été recadré par hollande sur ce point comme sur tous les autres, et a montré qu'il ne maitrisait pas ses dossiers comme au moment fort gouteux où il a été dans l'impossibilité de donner le taux de prélèvements obligatoires, prenant des notes comme un élève face à son professeur.

Ce fut hier un festival pour le candidat sortant, celui a tenté plusieurs tactiques pour sauver la face : jouer la victime, échec, l'attaque, échec aussi, car hollande lui a coupé l'herbe sous le pied à chaque fois en le ramenant impitoyablement à son triste bilan...Nicolas a tout tenté, en s'abaissant même à utiliser le mépris, et la fameuse affaire dsk, signe de désespoir total pour celui qui l'avait appuyé au FMI.

Hier, avouons que Flamby comme le nomme la droite a fait de la bouillie de son candidat, qui vouté, transpirant, hargneux, bafouillant, a montré qu'il était plus facile haranguer une foule acquise à sa cause en meeting où personne ne le contredit, que de défendre un bilan désastreux et un projet inexistant face à un interlocuteur nullement impressionné.

Reste qu'un débat, n'est qu'un débat, certes il vaut mieux être celui qui le domine que celui qui se fait moucher trois heures durant, mais une seule chose changera la donne, votre vote à tous dimanche 6 mai.
Ne nous laissons pas endormir par les sondages qui donnent Hollande gagnant, n'oublions pas qu'ils annonçaient un fort score de mélenchon, et un écart conséquent entre celui du PS et de l'ump...ne vous relâchez pas dimanche en vous disant oh c'est pas la peine que j'y aille, le nicolas est fichu, hollande va l'emporter c'est déjà plié...

rien n'est plié.

On attend toujours la consigne de François Bayrou qui tarde à venir, ce qui somme toute est surprenant au regard des positions extrêmes et des discours de division du candidat sortant. mais je suppose que les électeurs centristes ont assez de lucidité pour savoir que le changement est vital pour notre pays.

Tiens allez lire Yann pour en remettre une couche !

2 commentaires:

Yann a dit…

Merci !

El Camino a dit…

Oui rien n'est plié mais ce n'est pas hier soir que Sarko a pris des points!