20/10/2011

allo président ici bébé



Tout le monde se gausse de la naissance du bébé de Nicolas et Carla alors que cet enfant est peut-être la clé du sauvetage de l'Euro !
Déjà symboliquement, cet enfant franco-italien représente l'Europe, c'est un signe...

Imaginons le président, assis au bord du lit de son épouse qui donne la tétée à la petite merveille.
il réfléchit en les regardant. Oui, dévoué à sa cause, sa mission quasi divine sauver l'euro, son cerveau présidentiel cherche une solution à cette crise épouvantable.

Ce bébé c'est l'europe, il avale goulument la mamelle maternelle, il en a besoin pour sa croissance...toujours plus de lait...la mamelle s'affaisse sous l'effort, comme un pneu degonflé, et le bébé braille, il en veut encore, oui mais il n'en reste plus, il hurle, des cris stridents, ça enerve un peu le président, il se demande si c'était une bonne idée, l'Europe, mais bon maintenant qu'elle est là, ben faut s'en occuper, même si ça lui file la migraine. Que faire...une cure d'austérité...ouch, elle a pas l'air d'accord...elle braille de plus belle.

la mère tapote sur le dos du bébé, il avait l'euro coincé, et puis voilà que ses petites jambes tressautent, elle pique une crise, non vraiment elle crève la dalle cette gamine, elle en veut encore...le président la regarde, c'est pitoyable, avec toute ce qu'elle a avalé comment peut-elle encore réclamer, toujours plus, encore, on en a pas assez, il en a marre le président des jérémiades de tous ceux qui se plaignent de ne pas avoir assez...

la mère tend son second sein au bébé, qui se jette dessus sans préliminaires, puis repue, elle arrête de suscoter, elle tourne ses petits yeux calmes vers son géniteur, l'air de dire, ben oui, c'est pas compliqué, quand je pique ma crise, il faut s'occuper de ma croissance !

oui mais se dit le président quand les mamelles n'ont plus rien à donner que faire ? hein, l'Europe n'est pas une vache à lait !

Une infirmière rentre...propose un biberon pour le prochain repas de la dauphine, la mère jette un oeil à sa poitrine, repensant à ses défilés, à ses robes de couturiers, oui pourquoi pas, le biberon pourrait sauver ses petits seins haut perchés de la dégringolade...

la chute des bourses, le biberon, le président réfléchit intensément, sa caboche à solutions tourne à plein régime, croissance, le rôt, le biberon, la chute des mamelles, la couche qui se remplit d'une matière nauséabonde...oui cette crise de l'euro ça sent pas bon...reflechit bordel Nicolas ! les dieux t'envoient un messager, bon elle parle pas, elle ecrit pas, mais elle te donne des signes, concentre-toi !

La crise c'est la merde, ok, il faut s'occuper de la chute des mamelles ok, y a l'euro qui coince, l'europe a faim, les mamelles sont vides, trouver un biberon, ok, pour relancer la croissance ok...biberon, réinjecter du fric, ok, le temps que l'europe soit repue...reste le plus dur, lui apprendre à marcher, mais on en est pas encore là, se dit-il.

le bébé s'est calmé et commence à gazouiller...mais que dit-elle demande le président ? ben mon minou, tu n'entends pas elle dit " A-A-A " "A-A-A" !
Mais bien sûr le triple A ! le président applaudit sous le regard, légèrement inquiet de l'accouchée...
" Ah vraiment c'est bien la fifille à son papounet, le triple A...toi ma fille, l'Epad sera trop petit pour toi ! " il lui gratouille le bedon et elle lui répond " eurrrrooooo ! eurroooooo ! "

crédit photo

2 commentaires:

kalondour a dit…

On croirait que tu y étais ! Les mamelles de l'Europe, je n'y avais jamais pensé mais en effet, elles doivent bien être flétries...

Mike Hammer Papatam Andropov a dit…

Vu la fréquence avec laquelle l'Euro fait dans sa couche, permets moi de te dire qu'il couve un sale truc, et que ce ne sont pas les quelques papouilles d'un agité inefficace qui vont te le remettre sur pied !(enfin je dis ça...)