26/05/2014

la franchise

Je suppose que de nombreux blogueurs vont écrire sur la victoire du fn, moi aussi d'une certaine façon.
je choisis de vous parler de franchise, cette notion politiquement incorrecte, ce défaut qui devrait être une qualité mais que la société rejette : La société n'aime pas qu'on la gène, qu'on lui fasse mal, qu'on la prenne à rebrousse poils, qu'on la mette devant ses responsabilités ?

Elle n'aime pas l'imprévu, les sentiments hors normes, les situations incontrolables.

La victoire du fn n'est pas un imprévu : le risque était réel, nous le savions tous et ce notamment à cause de l'abstentionnisme, du sentiment de rejet de certains français envers l'Europe, du pédalage dans la semoule des partis républicains, de la multiplications des petites listes qui ont dispersés les voix aux quatre vents.
Alors donc, nous, les choqués du score des fachos de tous poils, nous devons avoir le courage d'user de ce défaut, la franchise quelqu'en soit le coût.

à mes camarades socialistes qui côtoient les préoccupations de leurs concitoyens au jour le jour, Hollande et sa politique ont coupé son souffle à la gauche, vous le savez, je le sais, allons-nous continuer de faire comme si de rien n'était ?! Faudra-t-il un président frontiste pour que nous réagissions ?

Aux umpistes, ne rigolez pas dans votre coin des déboires des socialistes, les agissements de vos dirigeants, leur politique désastreuse pendant deux mandats ( et à la tête de l'Europe ) nous ont mené à ce funeste résultat !  Le fn pioche désormais dans vos poches pour trouver un nouvel électorat : allez-vous laisser votre parti qui se dit républicain partir à la dérive au profit de l'extrême droite ?

à ceux qui se sont abstenus, pensez-vous que votre acte soit noble ? soit un acte de résistance ? je n'y vois moi que lâcheté, irresponsabilité, indifférence au sort des humains qui partagent vos existences. Arrêtez donc de rejeter la faute sur les autres, sur les politiques et autres excuses à dix balles : vous avez permis au fn d'obtenir 25 députés européens, vous avez laissé cette France raciste, homophobe, anti-femmes, anti-progrès, faire la une des journaux du monde entier. Derrière chacune de ces unes ce sont vos visages que je vois, de cette France qui manque de courage, qui se cache derrière ses rideaux en se disant "après moi le déluge !"

A ceux qui ont voté fn, que vous dire que je n'ai pas déjà écrit ici en long et en large, je vous vomis, oui vraiment, quand je vous croise dans la vie de tous les jours, je vous le dis d'ailleurs, après une pitoyable tentative pour relever le menton et cracher votre venin, vous finissez toujours par baisser les yeux et rentrer vos têtes vides dans vos épaules.
Vous exhalez la haine dans chacun de vos mots, mais surtout en groupe, comme un troupeau de hyènes puantes, ou bien cachés derrière le rideau des isoloirs de la république.
Seuls, le courage vous manque, la honte imprègne chacun de vos pores, et c'est votre lâcheté qui fera notre force, car je veux croire que l'amour de l'autre rassemblera toujours plus que votre haine.

5 commentaires:

Rosa Elle a dit…

Ben tu proposes quoi, toi?
C'est bien beau tout ça...

kalondour a dit…

Rien d'autre à rajouter...Ce matin, c'est ce que je voulais dire aussi...Cette démission collective s'applique aussi à l'Europe...De savoir que trois députés néo-nazis allemands vont siéger au Parlement européen, Jean Monnet doit se retourner dans sa tombe...Pour survivre, le capitalisme affaiblit les peuples et la bête immonde renaît de ses cendres ! Si ça continue, je vais prendre le maquis dans les Monts d'Arrée !

kalondour a dit…

rectificatif : c'est un député néo-nazi allemand qui va siéger, mais ça ne change rien au fond du problème

Vincent LANCIEN a dit…

Une des causes de ce résultat est également le fait que les partis traditionnels ne parlent jamais de ce que nous apporte l’Europe en dehors des deux mois précédent l’élection. L’opinion à une méconnaissance totale et du coup une méfiance immense, à l’égard de ce que représente l’UE. Beaucoup de grands partis doivent aussi remettre en cause leurs positions ou leurs communications à l’égard de l’Europe pendant les 58 autres mois de non campagne européenne. Car ce résultat est en parti due qu’ils laissent aux nationalistes xénophobes (pas que le FN, je mets également l’UPR et DLR dans le même lot) le monopole de la pensé populaire sur l’UE.

le misoslame a dit…

Ma bonne dame, je pense pas que vous ayez rencontré beaucoup d'électeurs du FN
Ou du moins que vous ayez pris la peine de causer avec eux