09/04/2013

Réinventons la déclaration de patrimoine !




Les ministres contraints de publier leur patrimoine ! Mais où va-t-on, je vous le demande ma bonne dame ?!
Pour l'instant, on ne va nulle part ma pauvre, car si " Jean-Marc Ayrault a  annoncé une première décision concrète : le 15 avril, tous les ministres devront publier leurs déclarations de patrimoine sur le portail Internet du gouvernement. " en attendant une loi providentielle permettant de transformer un politique en plomb, en fidèle serviteur en or de la république, on ne peut que se lamenter d'observer que des dispositions de ce type existent déjà, en vain...

Rendez-vous donc sur ce lien " commission transparence financière de la vie politique " et rions un peu !
Y sont déterminés les élus et personnages politiques DÉJÀ assujettis à la déclaration de patrimoine comme, oh surprise, les ministres ?! et bien ne serait-ce pas là la fameuse  Loi n° 88-227 du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique ?! oh ben oui, ça existe déjà !
une telle loi a-t-elle empêché de frauder, de mentir, de délivrer un faux certificat fiscal à une banque suisse.......ah ben zut, elle ne fonctionne pas cette loi !
 
ET  les autres élus ? Ah mais oui, eux aussi sont assujettis à cette transparence, les élus nationaux ( art. L.O. 135-1 du Code électoral ), les élus locaux ( loi du 11 mars 1988 ) les élus européens loi du 8 février 1995 )

DONC pour conclure ces déclarations de patrimoine sont déjà une obligation légale pour nos élus et représentants politiques, et il m'étonnerait fort, si jamais il y avait parmi ceux-ci des personnes malhonnêtes d'un calibre équivalent à notre ex-ministre du budget, qu'ils aient inscrit OUI dans la case " avez-vous un compte dans une banque offshore rempli de sous-sous, acquis a/frauduleusement ou b/légalement mais non déclarés au fisc français.

Je souhaiterai donc 
A/ qu'Ayrault arrête de nous prendre pour des canards sauvages, ou autre type de volatiles un peu cons qui roucoulent sous ses fenêtres 
B/ qu'il se bouge un peu le popotin à pondre une loi aussi ferme que celles existants ailleurs que dans les républiques bananières telles que les nôtres ( je pense à certaines démocraties dans le nord de l'Europe, il n'a qu'à demander conseil à une juriste telle qu'Eva joly ! ) et cela avant l'été, car le coup de la loi estivale, tandis que le français moyen bronze sur sa serviette, une loi estivale gentillette envers nos élus pour calmer le jeu , cette fois-ci, cela risque de ne pas marcher !
  

3 commentaires:

bobcestmoi a dit…

ce qui change c'est que la déclaration devient PUBLIQUE au lieu d'être tenue secrète dans une administration elle-même tenue au secret
et donc si mensonge il y a , y a forcément des gens qui le feront remarquer

isabelle B. a dit…

ça ne change rien ! si on avait eu celle de cahuzac publiée en gros sur le journal, crois-tu que ses comptes dans les paradis fiscaux eurent été mentionnés dans le document ? cette mesure ne sert à rien cela n'aidera pas à faire revenir la confiance après cet énième scandale ! multiplier les contrôles fiscaux dans la caste des intouchables, renforcer les sanctions et appliquer l'inéligibilité à vie, voilà de quoi décourager les futurs fraudeurs ! et surtout arrêtons de tolérer l’intolérable, et d'excuser l'inexcusable , cela porte tort aux quelques rares honnêtes du lot ;-)

kalondour a dit…

Pas mieux...Et pendant qu'on occupe les médias avec la "moralisation" de la vie politique, la loi qui va déstructurer le code du travail est sur le point d'être votée en catimini à l'Assemblée Nationale...Alors que c'est la "moralisation" des relations au travail qui mériterait toute l'attention des parlementaires, la cohésion sociale étant le meilleur garant d'un fonctionnement "normal" de la République...