21/11/2012

François est leur berger

J'ai écrit un billet hier soir " liberté d'insconscience " à propos du mariage pour tous comme d'autres l'ont fait, elody, cycee, politeeks
J'ai lu aussi sarkofrance, jegoun, ou dédalus dont le son de cloche est différent, mais je n'ai pas été convaincue.
et enfin je suis tombée sur le billet de Guy Birenbaum dont je cite un court extrait : " Nul besoin d'invoquer Pascal ou Montaigne.Pour que la vie en société soit supportable pour tous et pour chacun, à égalité, une loi ne peut pas être, ne doit pas être à géométrie variable. Comme "nul n'est censé ignorer la loi", il n'est tout simplement pas admissible que les maires puissent en ignorer tel ou tel pan, au nom d'une conscience qui n'est qu'un cache-sexe politique ! "
je ne pense pas que Guy soit un addict du buzz, un monstrueux gauchiste qui prend son pied en dézinguant dés que possible le président Hollande, il émet une critique, des doutes sur la méthode utilisée, et plus intéressante se projette sur les conséquences de l'utilisation de la fameuse liberté de conscience au delà de la loi du mariage pour tous : quid des autres lois ?
autre citation du billet : " Si un maire invoque cette liberté à propos d'un mariage homosexuel, sachant que ce mariage pour tous doit devenir un mariage "comme les autres", qu'est-ce-qui pourrait l'empêcher -le maire- en invoquant la même conscience, personnelle, floue et impalpable, de refuser de marier deux hétérosexuels? À cause de leur religion, de leur couleur, ou pourquoi pas de leurs différences d'âge, de taille ou de poids? La conscience peut se situer n'importe où non?"


je me demande quelles auraient été les réactions des blogueurs, il y a 8 mois, si  sarkozy avait soumis l'application d'une loi à la liberté de conscience de certains élus. oh pour sûr, on aurait eu toute une meute de gauchistes indignés prêt à ferrailler à coup de billets ! la meute s'est divisée, las, on ne se bat plus pour des principes, pour sa liberté de conscience, la meute s'est transformée en grande partie en un troupeau moutonnant comme dirait Dédalus, qui dit troupeau dit berger  :
 " François est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom."


J'envie les personnes qui gardent la foi, c'est émouvant.

19 commentaires:

Politeeks a dit…

amen, Ite missa Est. Pour tout blashpème de Hollande, les twittos seront écartelés puis brulés en place de Grève

Nicolas Jégou a dit…

" qu'est-ce-qui pourrait l'empêcher -le maire- en invoquant la même conscience, personnelle, floue et impalpable, de refuser de marier deux hétérosexuels?"

Mais il peut le faire ! C'est complètement délirant, cette histoire.

Il a toujours pu déléguer.

Ce qu'il ne peut pas faire, c'est empêcher un mariage dans sa mairie. Si personne ne célèbre le mariage (donc si tous les adjoints refusent), il sera personnellement traduit en justice...

Actuellement, il peut refuser si il veut de marier un noir à une blanche, ça ne choque personne. Le processus est pourtant le même : il peut demander à un adjoint de le faire.

Juan Sarkofrance a dit…

je ne suis pas assez croyant pour croire en un berger. plus sérieusement, je n'ai sincèrement pas eu la même réaction. J'ai pris le truc de FH comme une volonté de déminer un sale buzz de réacs.

isabelle B. a dit…

@nicolas : http://aidejuridique.cg57.fr/extraitout/1109839693013delegation_dX27oec_a_un_conseiller_municipal_pour_mariage.pdf dans ce texte par exemple, il n'est pas question de liberté de conscience, mais d'absence, d’empêchement...

isabelle B. a dit…

@juan à mon sens il a eu l'effet contraire en affirmant que les maires peuvent se dédouaner de cette loi en déléguant sous couvert de leur liberté de conscience, cela montre un manque de détermination, et cela ouvre la porte à d'autres dérapages pour d'autres lois, voilà mon avis.
les mots ont un sens, calmer les maires frileux voilà l'objectif, sauf qu'on ne peut mettre en place un " changement " de société en prenant des pincettes, un peu de courage que diable ! imagine les femmes et élus qui se sont battues pour le droit à l'avortement, tu crois qu'elles ont pris des pincettes, invoqué la liberté de conscience ? elles se sont battues pour ce qu'elles croyaient être juste.
enfin c'est drôle comme valls dit qu'il ne reculera pas devant une poignée d'anacho je sais plus quoi sur cette histoire d'aéroport fort couteux au demeurant, que la loi doit s'appliquer bla bla bla, et comme là on brosse dans le sens du poil des maires perturbés par l'homosexualité...

Euterpe a dit…

Merci Isabelle.
Et j'ajouterais :
"Nous sommes esclaves des lois pour pouvoir être libre" (Cicéron)

Nicolas Jégou a dit…

Isabelle, crois tu vraiment que dans tous les cas où ce n'est pas le maire qui fait le mariage, il a un bon prétexte... ?

isabelle B. a dit…

@nicolas en invoquant le droit des maires à refuser d'officier en vertu de leur liberté de conscience, on institutionnalise des pratiques inacceptables dans un état de droit, désolée, mais j'attendais autre chose qu'un permis de bonne conscience.
dans ce cas là, certains policiers peuvent invoquer leur liberté de conscience et déléguer certaines de leurs missions comme les expulsions de familles de roms, ou de sans papier par charters...

guy birenbaum a dit…

La LOI. La même. Pour tous.

Captainhaka a dit…

D'accord avec Juan. On en a assez des décisions brutales et du manque de tact de l'ancien exécutif. Déminer un sale buzz pour apaiser et passer à autre chose.

isabelle B. a dit…

@guy birenbaum 100 % d'accord !

@captain haka : il ne faut pas sous prétexte d’éviter un bad buzz, tout accepter de son camp, on a supporté ça pendant cinq ans sous la droite comme tu le dis !

Juan Sarkofrance a dit…

A mon grand regret, je vais te répondre par un billet plus large. Je retiens de cette polémique que nous sommes tous devenus assez malades pour penser que le "débat" sous Hollande devrait être régi par les mêmes attitudes que sous Sarko. C'est lunaire.

isabelle B. a dit…

@juan le débat, c'est que chacun puisse émettre sa vision d'une situation, sa critique d'un projet du gouvernement en place sans que ce soit un drame. Je reprochais aux sarkozistes de dire amen à tout quoiqu'il puisse pondre comme absurdité, Hollande a cinq ans pour agir, dans le lot il fera des choses utiles, et bonnes, mais il fera aussi des âneries, et s'égarera parfois, car il est humain, et normal ;-) n'est-ce point à ceux qui " l'aiment " de lui montrer le droit chemin ?

Nicolas Jégou a dit…

Mais, Isabelle, c'est toi qui juge qu'il fait une ânerie... Et je m'autorise à penser qu'il a bien plus de sens politique que chacun d'entre nous.

Alors tapons lui dessus quand il augmente la TVA parce qu'il avait dit qu'il ne le ferait pas et parce que c'est une mesure de droite, mais pas pour ce genre de truc où il ne fait que dire que la loi sera appliquée.

Heureusement que l'UMP est assez conne pour faire plus de buzz que les blogueurs et twittos de gauche...

isabelle B. a dit…

nicolas je te rappelle que je ne suis pas blogueuse de gouvernement, et au temps de wikio on m'a même mis dans la catégorie société, qui peut bien se préoccuper de l'avis d'une blogueuse rurale, bretonne qui plus est. Un jour tu as dit que tout le monde se foutait de l'avis des blogueurs qu'on avait en vérité pas d'influence, ni d'impact, enfin...sauf des blogueurs pigeons comme chappaz, hein...
bref, je reprends le com' de guy birenbaum ici : " La LOI. La même. Pour tous. "

Nicolas Jégou a dit…

Isabelle, collectivement ils ont du poids : ils font buzzer... Et je parlais des blogs, à une époque où personne ne s'intéressait à Twitter.

La loi est la même pour tous : les maires peuvent déléguer.

kalondour a dit…

J'avoue que je suis de plus en consterné par ce qui se passe...Il me semble que le Président de la République est garant de la Constitution, et donc des lois qui s'y réfèrent...Il ne peut donc pas affirmer qu'un élu de la République ne pourra pas appliquer une loi "au nom de sa liberté de conscience"... Cette loi ne pourra pas non plus intégrer cette "clause de conscience", car elle sera déclarée anticonstitutionnelle...
Que dirait-on d'un fonctionnaire qui refuserait d'appliquer la loi au nom de sa "liberté de conscience" Ce fonctionnaire pourra par contre refuser d’exécuter un ordre parce qu'il lui semble illégal, ce qui n'est pas du tout la même chose.

isabelle B. a dit…

@nicolas je vais déléguer l'administration des commentaires si ça continue :-)

Anonyme a dit…

Bien sûr que la loi est la même pour tous...! Mais faut-il rappeler qu'il existe 60 millions de sujets en France et 60 millions de sujets de mécontentement...? Alors, un peu de roublardise(?) de la part de FH ne fait pas de mal si elle peut faire passer une loi dans les faits. Qui veut et pourrait interdire le droit à l'avortement aujourd'hui? Qui veut et pourrait interdire aujourd'hui Obamacare aux USA. Français encore un effort...?
Salvagnac