29/06/2015

la guerre des mots


Les mots sont d'un usage à ne pas mettre dans toutes les bouches. Ils peuvent rassurer ou faire peur, donner confiance ou apporter le doute, unir ou diviser.
Il suffit d'un mot mal utilisé, d'une phrase à double sens, et tout ce qui semblait acquis, vole en éclat. Le souci réside dans le fait que même l'usage de tout un dictionnaire aura du mal à redonner du sens à ce qui n'en a plus. Ne dis pas tout ce que tu penses, mais pense ce que tu dis...conseil qui se marie mal avec la politique telle que pratiquée malheureusement.

Prenons un exemple : Valls est de gauche. bon admettons... Mais Gauche ? Ce mot a-t-il encore un sens désormais ? Si un mec que l'on dit à gauche parle et agit comme un mec de droite, est-ce le mec de droite qui est devenu de "gauche" ? Sarko, ou Bush, seraient-ils de gauche Oh My God ! Ils vont être sous le choc en apprenant la chose...Hollande avait raison, le changement c'est maintenant, mais alors à ce point c'est fort...

Guerre de civilisation... Les défenseurs de notre premier ministre nous assurent qu'il a dit ça comme ça, maladroitement, qu'il ne le disait pas dans le même sens que les mecs de droite. Genre Manu parle français comme une vache espagnole...un peu de respect ! Monsieur Valls sait non seulement très bien manier les subtilités du français et il est qui plus est aussi doué que son alter égo en matière de communication...ouais le petit nerveux, qui d'autre...

Donner la qualification de civilisation à un ensemble de terroristes, à de gros tarés qui tuent des musulmans, torturent des innocents, violent des enfants ? euh... les terroristes formeraient une civilisation ? Avec une vie intellectuelle, une vie artistique, genre poster des vidéos d'exactions sur youtube ? Une vie morale, genre épouser puis violer des gosses ? Une vie matérielle, dont le travail principal consisterait à enlever des otages pour se faire du fric ? Une vie intellectuelle consistant à interpréter le Coran sans même l'avoir lu ?

Pourquoi diable attribuer un tel honneur à ce ramassis de criminels, des types sans FOI, ni loi ? Une civilisation... c'est comique. 
Le terroriste n'est pas civilisé, et une bande de terroristes n'a jamais constitué une civilisation, un gang organisé de meurtriers, un club de psychopathes, voilà des qualificatifs qui collent plus à la réalité.

Si guerre il y a c'est celle de l'humanité, toutes races et religions confondues contre l'inhumanité, la bestialité, la barbarie.
Si notre premier ministre a besoin de quelqu'un de compétent pour ses prochaines interventions, ces prochains discours, je me tiens à sa disposition pour lui fournir non seulement des textes qui seront de gauche ( dans sa version d'origine) mais aussi qui auront l'avantage de susciter une émotion constructive, de celle qui unit, rassemble, au lieu de celle qui divise et produit du rejet...

1 commentaire:

Melgane a dit…

Je crois effectivement que de dire qu'il a été maladroit c'est un peu fort ! Les politiques sortent de Science Po, de l'ENA, ils savent très bien ce que signifient les mots et les formules qu'ils emploient. Alors au mieux il pensait vraiment à une civilisation djihadiste puisque l'EI possède un Etat, un califat qui a maintenant un an. Au pire c'est un gros amalgame avec les musulmans, les vrais. Je préfère croire qu'il pensait au premier, hein, histoire de ne pas complètement déprimer x)