07/01/2013

Obélix au pays des soviets

Un petit matin froid et neigeux chez les helvètes...
" Brigitte?! prépare les valises j'te dis ! tout de suite, on part, ça recommence !
Selon le texte publié par la Direction générale des finances publiques, la France n'accordera plus le bénéfice de la convention de double-imposition pour les Français installés en Suisse et payant un forfait fiscal "majoré" à partir du 1er janvier 2013, nous explique le Monde... bla bla bla...
Comment ça encore ? ben oui Brigitte, on est obligé que veux-tu nous sommes traqués, pourchassés... la Belgique, Monaco, la suisse, au moins on voit du pays, toi qui voulais voyager... Prend la grosse valise à roulette...oui...pour le liquide, c'est lourd à trainer. "

Un long cortège de Jaguar, Mercedes, Ferrari a été observé s'enfonçant à l'Est de l'Europe, une horde d'exilés continuant leur voyage à marche forcée afin de trouver une terre d'accueil. Ce peuple à part, dont le seul étendard est le le papier monnaie, dont la religion est le capital, a envoyé un émissaire dans les froides terres de Russie pour y trouver refuge.
Après une longue errance fiscale, le petit peuple rejoint son "messie" qui les accueille une bouteille de vodka dans une main, prêt à trinquer à l'issue heureuse de leur périple... Ils sont là, leurs valises pleines à craquer de petites coupures colorées, devant un immense camping à ciel ouvert en Mordovie, un grand portail surmonté d'une pancarte, cache les petits chalets enfouis dans la neige. Brigitte B. malgré ses réticences, convaincue par le froid mordant porte un long manteau de fourrure, en synthétique lui a-t-on assuré...
" Mes amis ! mes bons amis, las de fuir à travers toute l'Europe qui vous a chassés uniquement pour votre talent, celui d'amasser encore et toujours plus de pépettes, vous voilà avec moi, dans ce nouveau paradis ! Nous allons entrer dans l'histoire, celle des grands hommes qui ont résisté à l'oppression, mais en attendant, on va bouffer...y'a un sanglier et de la cervoise qui nous attend sur la table ! Santé ! " il avale goulument une lampée de vodka
" monsieur, n'est-ce point de la vodka, et non de la cervoise dans ces contrées ? "
" vodka, cervoise, on picole c'est ça qui compte ! "
" au fait, euh, comment dire sur la pancarte du camping, là...c'est pas goulag qui est écrit ? "
" méééé non, goulash ! c'est leur plat national ici ! y'a plus de goulag ici depuis belle lurette, c'est une grande démocratie voyez-vous mon brave...on irait pas mettre des punkettes en taule pour avoir chanté la marseillaise ici, tandis que chez les gauchiiiiistes, de chez nous, ben c'est une autre paire de manches ! "
" ah bon...remarque je lis pas le cyrillique...et puis vous êtes ministre désormais je suppose que vous connaissez votre affaire..."
" ah ça c'est sûr, la démocratie mon brave c'est mon idée fixe...si j'ose dire. "


6 commentaires:

solveig a dit…

Bravo Iboux pour l'humour de ce billet, voici une rentrée en fanfare.
Bonne année.

isabelle B. a dit…

merci @solveig ! il faut un peut sourire en ce jour de rentrée :-)

Elooooody a dit…

oui oui! Sourions et rigolons!
Moquons-nous de tous ces c**s!

lejournaldepersonne a dit…

Je ne t'abandonnerai jamais !

http://www.lejournaldepersonne.com/2013/01/je-ne-tabandonnerai-jamais/
Les enfants qui te quittent ne sont pas tes enfants...
Les raisons qui t'irritent ne sont pas des raisons.

kalondour a dit…

Joli billet...Face à cette pitoyable farce qui emballe les médias, tout en foulant aux pieds nos valeurs humanistes, l'humour doit être le premier niveau de résistance...

La vie en presque rose a dit…

La vache, grâce à toi, j'ai enfin appréhendé la douleur de ces pauvres exilés. Un peu plus, j'écrasais une larme ou deux. Arrête !