28/01/2013

ça sent le sapin...

Il y a des déclarations dont on se passerait bien :

" Michel Sapin avait déclaré dimanche que la France était «un Etat totalement en faillite», avant de préciser à l’AFP qu’il avait seulement ironisé sur cette formule, prononcée par François Fillon en septembre 2007."

Mr Sapin s'essaie donc à l'ironie qui demande une certaine finesse d'esprit, afin qu'elle puisse être appréhendée par tous,...son humour a fait un formidable flop !

Dans un climat tendu de crise économique, où le chômage ne cesse de grimper en France comme ailleurs en Europe, on peut s'interroger sur l'idée de faire de l'humour, même sur le dos d'un des gars responsable de l'augmentation de plus de la moitié des dettes publiques actuelles du pays.

Il a fallu que d'autres ministres du gouvernement actuel vienne à la rescousse pour rectifier le tir, et rassurer tout le monde, mais le plus pitoyable c'est que même un ponte de l'ump comme Juppé y est allé de sa phrase rassurante : "  «la France n’est pas en faillite, elle est tout à fait en situation aujourd’hui d’assumer ses engagements financiers, notamment de payer ses fonctionnaires, heureusement ! ».

Mr Sapin s'imagine-t-il que le français angoissé pour son emploi, pour l'avenir de ses enfants, pour son système de santé, système d'éducation et de formation, et j'en passe, a envie de rire de ses bons mots ?! N'est-il point rémunéré à ce haut poste afin d'appliquer le programme de son président, pour expliquer les mesures qu'il compte mettre en œuvre pour sortir le pays de son état végétatif, ou bien est-il là pour faire un one-man show ?

On a pas besoin de mini-pitres, mais de ministres sérieux, investis dans leur mission de redressement de la France, ce serait bien que ce ministre s'en souvienne, ou bien qu'il change de carrière, encore que celle d'humoriste ne lui convienne pas du tout !

3 commentaires:

bobcestmoi a dit…

les journaleux n'entendent que ce qu'ils veulent entendre (comme ils ne voient que ce qu'ils veulent voir - BFM et iTV l'ont démontré hier)

solveig a dit…

Oui, même avec un solide sens de l'humour on se passerait bien de ce genre de "finesse" ...

isabelle B. a dit…

@solveig : un temps pour rire, un pour pleurer ;-) là, ce sont les sanglots longs !