02/03/2012

la chenille et le papillon

Mélenchon frôlant les 10 %, je me suis penchée sur la lecture du programme du front de gauche et de son candidat  : Des propositions très concrètes, détaillées et précises, des exemples chiffrés, bref une mine d'information...pour quelqu'un qui souhaite le changement.

Hollande parle souvent de relancer l'industrie, et la croissance, mais pour ma part, je n'ai toujours pas compris avec quelles mesures précises il pense y parvenir.
On entend partout  " oui mais le pays est endetté, où ils vont trouver l'argent pour financer leurs mesures pour le peuple ? "

En lisant le programme de Mélenchon, ben on comprend tout de suite où on va trouver cet argent qui servira à relever le pays, et ce n'est pas dans ma poche...
Par la taxation des revenus Financiers des entreprises, étayé par un bel exemple d'inégalité fiscale dans notre pays avec le cas Total...le programme souligne que les PME sont taxées à 30%, là où les entreprises du cac 40 le sont à 8 % !

Les propositions du front de gauche sont articulées autour de l'humain, autour de cette question essentielle : dans quel type de monde voulons-nous élever nos enfants, voulons-nous en tant que citoyens simplement " vivre ", voire "survivre ", ou bien exister ?
Pour résumer, des propositions sur le Logement, la santé, l'éducation, le droit du travail, l'écologie, l'agriculture durable, des points très "franco-français " mais également une vision d'une autre Europe, plus sociale, plus juste, une Europe des peuples, et non de la dette !

Bref, je ne vais pas vous copier tout le programme du front de gauche, mais vu son absence étrange dans les médias, qui couvrent surtout les meetings de hollande, les déplacements mouvementés du président sortant, et les jérémiades de marine qui n'aurait pas ses 500 signatures, je vais me contenter de vous conseiller de vous informer sur des idées certes révolutionnaires, mais qui ont le mérite d'avoir l'attrait de la nouveauté compte tenu de ce que j'ai entendu dans cette campagne depuis quelques mois...
Certains diront que ce programme va trop loin, est irréaliste, je leur répondrai que ce sont les changements ambitieux qui changent la société.

Dans ma grande naïveté je crois que le monde peut changer si on le souhaite, que c'est la volonté de chacun d'entre nous qui peut façonner le monde dans lequel nous évoluons, et que seuls ceux qui somme toute en sont globalement satisfaits freinent des quatre fers pour que l'on continue sur le même modèle de société, acceptant quelques modifications, par petites touches, pour calmer les ruades de ceux qui souffrent...

Je dirai suite à cette lecture que le candidat Hollande, en matière de changement, est une chenille, là où Mélenchon en est déjà au stade du papillon, mais la chenille aspire peut-être à la transformation pour prendre son envol, qui peut savoir à quoi elle rêve enfermée dans son cocon...

La conclusion du texte, consultable ICI donne aussi à réfléchir grâce à une citation de Machiavel " la première forteresse des tyrans, c'est l'inertie des peuples "

crédit photo

4 commentaires:

Won, Philippe et Raphael a dit…

A mon avis Hollande est loin du concept que tu decris...toujours miser sur la croissance (donc sur plus de consommation, voir de consumerisme) c'est ne pas comprendre que la societe occidentale doit passer a la prochaine etape de l'evolution sociale pour esperer survivre.
Je pense que la chenille Hollande n'est en fait appellee qu'a rester chenille.

Euterpe a dit…

Mis à part que je suis absolument d'accord avec Won, Philippe et Raphael, "ton avis m'intéresse", iboux, sur mes réponses à tes 11 questions (sans vouloir insister) !

culturedot a dit…

Article très intéressant. En fait pour moi, lire un article sur ce programme et décriant celui d'Hollande (qui a mon humble avis restera chenille) pose surtout le problème du vote utile. Si les médias ne couvrent que deux programmes, c'est parce que les gens ne veulent pas se renseigner sur les idées (Bayrou a un très bon programme selon moi, Mélenchon des idées novatrices ...), mais votent Hollande pour battre Sarko et Sarko pur battre Hollande. Triste époque ...

solveig a dit…

Très d'accord avec toi.
Suis tiraillée entre mes convictions et le vote "utile" pour en finir avec Sarko ... c'est désespérant.