01/04/2014

pas intellectuel, hollande est manuel

Il paraitrait que François Hollande a eu un problème de calendrier, une erreur. Il a fait une énorme blague à toute la France un jour à l'avance, le 31 mars au lieu du 1er avril. C'est con.. Du coup, son sens de l'humour que nous avons tant apprécié pendant sa campagne a fait un gros bide parmi ses soutiens d'Hier...
Alors que s'il avait annoncé sa blague aujourd'hui, là oui, nous nous serions tous esclaffé, nous tapant la cuisse en disant " ah ce François quel rigolo !"

bon, là cela se dit aussi, chez de nombreux blogueurs, et ex-soutiens.

Après une élection LOCALE sanctionnant sa politique trop à droite qui a couté de nombreuses mairies à la gauche, la réponse surprenante de François est de propulser un freluquet monté sur ses ergots à la place de premier ministre, oui les amis, je vous parle du gars qui s'est lamentablement vautré à la primaire des socialistes, un dont la chasse aux roms est semble-t-il le sport favori...

ah lala, l'humour n'est pas à la portée de tous, et je l'avoue je ne comprends décidément plus rien à celui de notre François.
François souffrant d'une bouffée délirante s'est mis en tête de rassembler une nouvelle majorité pour l'élection de 2017, à droite. Ben dis donc, sarko et toute sa clique doivent trembler dans leurs petites bottes, un nouveau concurrent. je me marre, un peu jaune je dois dire...

Quand la gauche après avoir perdu 72 de ses mairies, aura fait le deuil de ses autres points d'encrage, et que le territoire sera bleu, voire bleu marine, il est possible que cette tactique droitière fonctionne, ne serait-ce que pour le remercier pour services rendus, à son nouveau camp...

Il est alarmant de constater que François a entendu le message des électeurs, mais soit a décidé de s'en battre les couilles, soit n'y a rien compris, chacun choisira la solution la plus confortable intellectuellement pour avaler la pilule.

Cette blague dont je ne goute pas l'humour sera au moins l'occasion d'annoncer une naissance, celle du blog Vallscination, celui d'un ex-blogueur de "gouvernement" qui nous prouve à tous qu'être à gauche c'est rester fidèle à ses valeurs qu'elle que soit la situation...(la bise à Bembelly, un sincère blogueur.)

Soutenir oui, mais pas à n'importe quel prix, à bon entendeur, monsieur Hollande !

2 commentaires:

A Bembelly a dit…

Merci, c'est vrai que la pilule est amère, très...

isabelle B. a dit…

@bembelly : ouaip, l'amer à boire ;-)