11/02/2016

du remaniement des valeurs au reniement...



Remaniement décevant, pitoyable tentative de réconciliation avec la gauche, avec le même premier ministre, et finalement peu de changements spectaculaires, en même temps le changement, nous l'avons tellement attendu qu'on y croit plus vraiment...
Après avoir remanié les valeurs de la gauche, le reniement est acté par de nombreuses personnalités politiques, de celles qui entrent au gouvernement, et de celles qui ont voté pour l'inscription de la déchéance dans la constitution... l'histoire et les urnes se souviendront.

Le retour d'un EX premier ministre, JM Ayrault, qui après avoir dit je cite. "Si la France est 'en péril de paix', alors ne la divisons pas davantage !" s’en est prenant directement à la déchéance de nationalité..." rétrograde en devenant ministre des affaires étrangère...
Autre opposante à la déchéance, Hélène Geoffroy, désormais secrétaire d'État chargée de la Ville, qui à l'assemblée avait même déclaré :"nous ne pouvons fuir nos responsabilités quand nous avons nous-même enfanté les montres"  et si les monstres enfantés par la république n'étaient pas ceux que l'on pense....à méditer.

Ah les convictions ne pèsent pas lourd dans la balance morale de certaines personnalités politiques...

Que dire de l'entrée de ces écolos qui ont eu la main verte pour récolter quelques miettes de pouvoir,
Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé, Barbara Pompili... en même temps que ne ferait-on pas pour améliorer son CV, un poste de ministre tant convoité, pour quelqu'un comme Placé, j'imagine que c'était difficile de cracher dessus, par contre cracher sur certaines valeurs ne semble pas aussi problématique.

Bon, on se garde Macron...ouais, aussi... ainsi que Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.


Le gros lol, c'est Jean-Michel Baylet, patron du Parti radical de gauche ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, il va peut être autoriser la culture d'un certain type de chanvre, et avouons qu'en lisant la liste de ce remaniement, on aurait bien envie de planer....ailleurs...

Ainsi ce remaniement qui n'en ai guère un, est une tentative de récupération d'une certaine union perdue il y a moment déjà, on peut supposer qu'il ne changera pas la politique menée par celui qui garde la main à la tête de celui-ci ?

Je vous renvoie vers le blog de Bembelly, gourou des stats et de l'actu politique :) 

2 commentaires:

C Politweets a dit…

C'est le «new Gvt de combat!» un délice :-) ...

C Politweets a dit…

Bobiyé! Et déjà un premier couac, E. Cosse allume Valls au démarrage du Gouvernement, elle est toujours contre la déchéance de nationalité...