30/06/2014

mourir en rêvant à la vie



Je viens de lire un billet excellent de notre amie @eloooody à propos de l'euthanasie où elle souhaite que soit relancé le débat, comme promis.
Je ne peux qu'être d'accord avec elle, malgré les hordes de bien pensants pro-life qui déambuleront comme des zombies dans les rues, il faut avoir le courage de relancer ce débat et d'apporter une solutions à ceux qui souhaitent mourir dans la dignité.

Nous sommes 89% de français à être en faveur de l'euthanasie, allons-nous laisser une poignée d'illuminés qui se battent contre chaque progrès social et humain, continuer d'empêcher les autres de décider de leur propre fin ?!
Cette situation où des groupes empêchent les autres de vivre, d'aimer qui bon leur semble, de se marier, d'avoir des enfants, et même de mourir dans la dignité commence à me courir sur le haricot !

Chaque être humain devrait avoir le droit de choisir comment vivre cette existence, et quand celle-ci ne se résume plus qu'à
  • des douleurs insoutenables que même la morphine ne soulage plus, 
  • quand elle signifie qu'on ne peut même plus s'alimenter, 
  • qu'on ne peut plus respirer seul, 
  • que chaque acte quotidien devient une torture physique ou morale
  • que le passage d'un gant savonneux sur la peau fait souffrir, 
  • que le contact d'un autre corps devient douloureux, 
  • que réfléchir à son avenir fait plonger dans les affres du désespoir, 
chaque être humain devrait avoir le droit, si l'espoir d'une guérison est réduit à néant de dire, stop.

Ceux qui n'ont jamais vu un être cher, souffrir au point de supplier son médecin de mettre fin à sa vie, ne peuvent peut-être pas comprendre, et je ne les juge pas. je sais pour ma part que je ne veux pas avoir à supplier, je veux avoir ce droit, cette option, cette issue de secours.

Etrangement, les pro-life, les boutin et consorts, qui croient à la survie de l'âme, au paradis, semblent effrayés par la mort.
La mort fait partie de la vie, c'est un évènement que chacun d'entre nous va affronter, un jour ou l'autre, seul, et ce même si quelqu'un nous tient la main au moment où...
Nous partageons nos vies avec les êtres que nous aimons, nous tissons des liens avec nos amis, nos familles, nous ne partageons pas notre mort. Celle-ci étant le seul acte de nos vies que nous expérimentons en toute solitude, ne devrions nous pas avoir le droit de la choisir dans des circonstances particulières ?

Je me souviens d'une phrase de ma mère, en phase terminale sans aucun espoir de rémission " je n'ai pas envie de mourir parce que vous allez me manquer mais je ne veux plus de cette vie ainsi " Elle aimait trop la vie pour ne pas en connaitre la saveur, les opportunités, comment aurait-elle pu se contenter de cette non-existence ?
Les êtres autour qui ne souffrent pas dans leur chair, ni dans leur dignité, sont parfois sous le choc d'entendre de tels propos parce que ce type de phrase est un appel au secours " aide-moi à arrêter ça ! " Refuser cette aide est une torture, c'est comme participer à l'horreur qui se produit sous vos yeux, c'est un souvenir de notre lacheté qui ne s'efface jamais. Ce n'est pas un souvenir que je souhaiterai laisser aux gens que j'aime.
Alors, oui je suis pour l'euthanasie, pouvoir en discuter avec des professionnels de la médecine, fixer les limites de ce que je suis prête à imposer à mon corps et à mon esprit.
Je suis pour une mort douce, partir en rêvant dans son sommeil, en rêvant à quoi ? à la vie pardi !


8 commentaires:

Elooooody a dit…

Yes!

kalondour a dit…

Merci...Pour avoir été confronté à cette situation, j'ai l'impression de revivre ce que j'ai vécu en lisant ton billet

Stéphanie ....... a dit…

Je suis favorable à l'euthanasie et même au droit au suicide assisté ... Parce que le droit au suicide existe je crois dans une société laïque .....
Ceci dit , personnellement je crois en l'au delà et aussi en l'eau de Là ! et au Paradis et pleins de croyances irrationnelles et magiques ..... Mais je ne crois pas en Christine Boutin ni aux pro life ni aux défilés dans les rues ......
Vous me semblez être une fervente positiviste rationaliste et je suppose donc qu'en tant que telle vous devez connaitre les vertus du doute .......
Alors je me permets de vous demander de douter que votre relation à la vie et à la mort soit la seule possible et respectable au monde ......
Je pense que ma relation au monde , à la vie et à la mort est très différente que la votre .....
Mais je vous demanderais de simplement douter que votre relation au monde soit la seule possible et d'imaginer qu'il puisse en exister d'autres tout aussi signifiantes ......
Pour moi la religion c'est ma religion et je n'ai que faire du Pape , et de tous ses confrères en religions diverses et avariées et donc je n'ai que faire de C.B et de tout son baratin réac ....
Ceci dit je suis assez d'accord avec votre billet ......
Bizoux de l'eau de Là .....

iboux a dit…

@kalondour c'est un sujet difficile comme tout ce qui touche à l'humain, je sais qu'il existe des comités d'éthique qui réfléchissent sur ces sujets, ici, ce n'est que mon expérience, probable que mon avis serait différent si je n'avais pas été confrontée à cette situation dans mon entourage. j'ai observé également que la douleur physique et mentale dans des cas de fin de vie n'était pas toujours gérée comme elle le devrait en France...

iboux a dit…

@stephanie : lisez mon roman " carnet de voyage d'un mort débutant " et vous comprendrez que je suis loin d'être rationaliste :-)
je crois à une survie de l'âme, et c'est bien pour ça que la mort assistée dans des cas particuliers tels que décrits dans mon billet, ne m'effraie aucunement.
Je conçois qu'on puisse penser ou ressentir différemment de moi mais j'attends en retour le droit de choisir la façon de mettre un point final à ma propre existence si par malheur je devais faire face à une maladie incurable, voilà tout. La question n'est bien sûr pas d'imposer l'euthanasie à ceux qui ne la souhaitent pas ( heureusement ! ), mais de donner cette option à ceux qui le veulent.

Stéphanie ...... a dit…

Oui ? ..... Bon ..... Cependant rationaliste positiviste , ce ne sont pas des insultes .....
Ce n'est pas moi qui vous contesterai les droits que vous revendiquez ....
Imposer l'euthanasie cela s'appellerait un meurtre je crois ..... Bien sûr dans un régime totalitaire on n'hésite pas à éliminer les "déficients" de toutes sortes et cela sans euthanasie d'ailleurs . Il est donc légitime de s'interroger aussi au sujet de l'euthanasie et de ses dérives possibles ......

Stéphanie ..... a dit…

A la réflexion et puisque vous avez parlé des catholiques intégristes , je ne pense pas qu'ils s'opposent à l'euthanasie pour des raisons éthiques mais bien pour des raisons dogmatiques car en effet "chez ces gens Là!" la souffrance est considérée comme rédemptrice et donc nécessaire à l'obtention de la "grâce" divine .... Il n'y a donc aucune place à l'éthique humaniste dans leurs convictions . Seul compte le respect du dogme qu'ils ont eux même édicté ..... Je crois donc que toute discussion avec les cathos intégristes est fatalement biaisée et donc vouée à l'échec ...

iboux a dit…

@stephanie oui je crains en effet que la discussion sur ce sujet avec des intégristes ne mènera à rien.
Ps : rationaliste positiviste n'est en effet pas une insulte :-) merci pour tes commentaires et bon week end !