27/02/2014

le gaz de schiste oui, mais pas chez moi

Certains soutiennent que le gaz de Schiste ce n'est pas sale et d'autres luttent contre son exploitation...
En tête de cette lutte contre l'exploitation du gaz de schiste nous pouvons nous féliciter de compter un nouvel opposant : 
monsieur Rex Tillerson ne désire pas avoir un puits devant le portail de sa demeure, il refuse le fracking devant son jardin, d'autant que cela ferait baisser la valeur de son modeste ranch. Il se plaint du bruit que cette navrante technologie pourrrait entrainer, du ballet incessant de camions que cela causerait...non, vraiment, Tillerson vous le dit, le fracking pas chez lui !

Un opposant parmi d'autres me direz-vous, qui n'a aucune chance de lutter contre la mafia de cette industrie ?
Sauf que Tillerson est le patron de ExxonMobil, qui fait exploiter le gaz de schiste partout dans le monde, avec la méthode du fracking, sans que cela ne lui pose ni problème écologique, ni problème pour la perte de valeur immobilière, pour les autres. Il devrait donc avoir gain de cause dans cette lutte que mène tout son quartier...

En cas d'échec de son noble combat, retenons en tous cas cette phrase " ExxonMobil paie Tillerson $40.3 million par an " ne doutons pas que Rex pourra déménager et s'acheter une petite bicoque dans un endroit encore non bousillé par les pratiques de son entreprise, ce qui ne devrait pas être le cas de nombreux voisins de puits de forage existants, ou malheureusement à venir...

2 commentaires:

FreeCasaBabylon a dit…

Pauvre monsieur Tillerson.
Je compatis. Ça doit être dur.

isabelle B. a dit…

@freecasaBabylon : oui, c'est terrible Exxon mobil n'a donc pas de coeur ;-)