24/10/2017

#balance ton porc du 15ème , le meetoo d'Anna...

nous avons toutes un #balancetonporc en travers de la gorge, parfois il n'a ni nom, ni visage, parfois multiformes, ce porc là est constitué de strates de toutes ces insanités, de ces actes non consentis, taches indélébiles... 

les femmes grandissent avec cette épée de Damocles au dessus de la tête, croiser la route du grand méchant loup, dans la rue, à l'école, au boulot, dans le métro, sur la route, arrêtée à un stop, il vous lance par la vitre sa pensée salace, son envie...son projet...pauvre con, j'ai un démonte pneu à portée de la main... voilà moi ce qui me vient dans ces cas là, mais je n'ai pas toujours un tel outil en main, et il m'est arrivée d'oublier ma caisse de bob.

le problème du porc n'est pas son existence depuis la nuit des temps, mais de réaliser qui on sera face à lui, et après lui. Il nous renvoie toutes à notre force, supposée, imaginée, à cette héroïne qui dort en nous mais qui des fois s'oublie.
Mon metoo, c'est meurtres low cost, voilà pourquoi j'ai créé ce personnage d'Anna...Anna une héroïne qui lui dit ses quatre vérités en face à face, et fait de lui, ce qu'il a fait d'elle, une victime. Ce n'est qu'un roman, où balancer un porc du 15ème étage est jouissif et réparateur, pour ma tueuse à gages, mais c'est surtout un message aussi à toutes les petites Anna, qui se taisent pour se protéger du regard, du jugement des autres...il y aura toujours une personne pour comprendre, surement une femme, qui vous libérera du poids du silence.

Pourquoi n'avoir rien dit ? n'avoir rien fait...une accusation de faiblesse, d'accord tacite...et la culpabilité qui en découle...ben oui pourquoi ? question lancinante... que faut il faire quand un gars te fiche la main au cul dans le métro, une baffe... et quand un gars te colle dans un recoin étrangement sourd à ce non tonitruant, un coup de pied dans les couilles...ça a l'air facile hein...dis ainsi ça a l'air facile mais ça ne l'est pas quand on réalise qu'on est pas si forte, que la terreur nous tétanise. 
Anna a transformé cette terreur paralysante en rage dévastatrice, les porcs qu'elle croise désormais, décèlent dans son regard, qu'il n'y a ni terreur, ni paralysie, mais une sorte de défi car elle ne sera plus jamais une victime. 
Je ne prône pas les méthodes excessives ( et illégales je le précise)...d'Anna, je prône la prise de conscience de cette réalité sociétale qui s'obstine à faire des femmes des êtres à part, en nous reniant le droit à l'égalité, au respect, à la justice 
Je souhaite à toutes celles qui ont connu cette peur, vécu des actes indicibles, de retrouver la parole, et la force de ne plus se sentir coupables, vous n'êtes pas des victimes mais des héroïnes toujours debout, et chacune de celles qui #balancesonporc fait changer la peur et la honte de camp... à ceux qui hurlent à la délation, je leur réponds justice et...prévention pour nos consoeurs, et nos filles et leur adresse le geste amical au dessus (illustration)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

les commentaires racistes, agressifs, ou qui me mettent de mauvais poils seront supprimés...